Philippe Ranty : EG labo la plus belle dynamique du marché des génériques en 2019

EG LABO, filiale française du groupe allemand STADA, expert du médicament depuis 125 ans, est un partenaire historique du pharmacien depuis 1996 en France. Sa stratégie s’adapte parfaitement à l’évolution de l’environnement et du métier du Pharmacien. En dépit d’un marché stagnant à -0,1%, EG LABO a connu en 2019 la plus forte progression du marché des génériques et poursuit son développement autour des 3 axes prioritaires : médicaments de prescription, médicaments non prescrits et biosimilaires, en phase avec les enjeux majeurs de l’officine d’aujourd’hui et de demain.
Pour mettre en avant ce dynamisme, le laboratoire lance aujourd’hui une nouvelle signalétique autour d’un nouveau logo, plus moderne. Ce dernier présente une multitude de couleurs dont la forme est résolument tournée vers le pharmacien et s’accompagne d’une signature qui s’inscrit dans la mission du laboratoire et de sa maison mère. Que se cache-t-il derrière ce logo ? Philippe Ranty, nommé président d’EG LABO depuis le 1er février 2018 nous en parle.


Celtinews : Philippe Ranty, EG LABO et le groupe STADA bénéficient d’un long historique auprès des pharmaciens mais sommes-nous toujours au fait de cet historique ?

Philippe Ranty : Vous avez raison, il me semble important de revenir sur l’histoire et l’identité du groupe.
Le groupe STADA a été créé par des pharmaciens sous forme de coopérative il y a 125 ans. Il s’agit d’un laboratoire de pharmaciens pour des pharmaciens.
Le groupe STADA se classe au 5ieme rang mondial pour les génériques ville et hôpital.
STADA est le 1er laboratoire pharmaceutique en Belgique, le 3ième en Allemagne, et le 1er en Russie en matière de génériques.

STADA développe ses propres produits et lance aussi des dossiers pour lui-même et pour d’autres. Le groupe produit la quasi-totalité de ses produits en circuit court, dans le pays ou à proximité réelle de l’endroit où ils sont vendus. Nous avons ainsi des usines en Allemagne et faisons appel à des sous-traitants en France en fonction de la partie de la gamme. Dans le principe, les usines se trouvent à une demi-journée du lieu de diffusion final, ce qui limite considérablement le risque de ruptures.

La stratégie du groupe s’appuie sur 2 piliers : le médicament générique ville et hôpital France et Europe d’une part et les médicaments conseils non remboursés ou dispositifs médicaux de l’autre, avec l’ambition forte d’être un acteur majeur du générique en médicament et santé familiale.

Les investissements et acquisitions du groupe sont conformes à cette ambition. En 2019, STADA a acquis 52 laboratoires, produits ou gammes de produits ! Pour vous donner quelques exemples, le groupe a acquis la branche OTC de Takeda en Russie, Walmart en République tchèque, Biopharma en Ukraine pour les produits dérivés du sang ou encore des produits du portefeuille OTC de GSK.

Des accords ont été passés sur les biosimilaires avec Albotech pour 7 nouveaux produits qui seront prochainement commercialisés en Europe.
En France, où EG LABO existe depuis 1996, faisant figure de pionnier sur le marché des génériques, nous lançons le teriparatide (movimia) dans l’ostéoporose sévère.

Comme vous l’aurez compris, un des points forts du groupe est la taille de son portefeuille produits qui ne compte pas moins de 760 présentations, couvrant 94% du répertoire des génériques. Sa dynamique de lancements le place en « numéro 1 » en 2019.

Cette politique se traduit par des performances financières tout à fait remarquables. Le chiffre d’affaires de 2,2 milliards a évolué de +5% entre 2018 et 2017 et l’évolution sur 2019 sera beaucoup plus forte encore. Nous sommes à ce jour en attente des résultats consolidés du groupe pour l’année 2019.

Celtinews : Pouvez-vous développer davantage sur la politique d’EG LABO en France et vis-à-vis du réseau officinal ?
Philippe Ranty : Pour continuer sur les chiffres et en réponse directe à votre question, le CA d’EG LABO en France enregistre une croissance de + 7,6% en 2019. Nous sommes numéro 1 en termes d’évolution.

Nous innovons à l’hôpital avec un produit apprécié pour sa sécurité et sa praticité. Dans le domaine des anticancéreux, le bortezomib, véritable innovation d’usage, a fait l’objet d’un développement interne dont nous sommes fiers.

Sur le plan stratégique, la poche génériques se rétrécit avec le temps et nous comptons sur nos investissements dans l’OTC et la santé familiale pour accroitre la rentabilité. Nous militons bien sûr pour le droit de substitution des biosimilaires par le pharmacien, en France.

Les changements apportés dans notre gamme de produits et nos services aux pharmaciens et groupements partenaires sont très positivement accueillis au niveau national. Je veux parler ici de nos nouvelles gammes de sérums physiologiques, d’eau de mer, de crèmes pour les pieds ou pour les mains, appuyées par des études ou encore d’outils sur la PDA par exemple.

Les études dont nos produits de crème pour les pieds ont fait l’objet chez le patient diabétique montrent que les taux d’urée de ces crèmes sont tout à fait adaptés à ces patients souvent difficiles à soigner. Le pharmacien peut leur donner des conseils efficaces, basés sur des preuves cliniques.

Notre démarche qualité suit l’ensemble des normes y compris sur la qualité de distribution, et la qualité de nos services. En soutien de notre réseau de 45 commerciaux, notre service client intervient sur l’ensemble de la chaine et pas seulement sur les produits. Il s’agit d’un service dédié.

Maintenant, comme nous l’a confirmé une enquête de notoriété menée en 2019, ces points forts d’EG LABO et du groupe STADA sont insuffisamment connus des pharmaciens. C’est pour cette raison que nous avons décidé d’adopter un nouveau logo, et une nouvelle signature qui est aussi celle du groupe : « notre mission, votre santé ».

Celtinews, le 26/05/2020​​
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires