Dominique Pautrat : Pharmagest au service de la coordination des soins pour le malade

Dominique Pautrat, Directeur Général Pharmagest Interactive

Pharmagest, leader français de l’informatique officinale avec plus de 44% de part de marché et plus de 1 000 collaborateurs, est détenue majoritairement par une coopérative de près de 4 000 pharmaciens : La Coopérative Welcoop.
La stratégie du groupe Pharmagest s’articule autour d’un cœur de métier : l’innovation informatique au service de la Santé et le développement de deux axes prioritaires, les services et technologies à destination des professionnels de santé, notamment l’accompagnement du pharmacien dans le suivi de l’observance, et les domaines technologiques capables d’améliorer l’efficience des systèmes de santé. Pour servir cette stratégie, le Groupe Pharmagest a développé des métiers spécialisés : informatique officinale, solutions pour la e-santé, solutions pour les établissements sanitaires et médico-sociaux (EHPAD, SSIAD, HAD, CLIC, MSP et hôpitaux), applications et objets de santé connectés… Autant d’activités déployées y compris hors frontières nationales. L’actualité de Pharmagest est particulièrement riche. Pour y voir plus clair, nous avons choisi d’interviewer le Directeur général de Pharmagest Interactive, Dominique Pautrat que nous remercions pour les éclairages qu’il a bien voulu nous apporter.

Celtinews : Dominique Pautrat, parmi les nombreuses actualités de Pharmagest en soutien de son développement stratégique, laquelle jugez-vous prioritaire pour les pharmaciens d’officine ?

Dominique Pautrat : En réponse à votre question, je souhaiterais mettre en avant la PASSERELLE NUMERIQUE DE SANTE ville-hôpital, lancée le 4 octobre avec l’AP-HM (Assistance publique des hôpitaux de Marseille), 3ème centre hospitalier universitaire de France avec 1M de consultations par an, 128 000 hospitalisations, 240 000 urgences et 14 500 personnels.

A l’heure où l’ambulatoire s’affirme comme une priorité, où le plan « Ma santé 2022 » engage à s’organiser en réseau autour du patient, cette passerelle représente un réel progrès au service de la collectivité, une révolution dans le monde de la santé et un tournant vers la technologie et la e-santé avec l’expertise des éditeurs de logiciels de santé : Pharmagest et ses filiales Malta Informatique, AxigateDicsit, et Cegedim.

La passerelle numérique de santé permet de repenser totalement le parcours patient Ville-Hôpital. Elle relie tous les professionnels de santé au niveau des données patient, simplifie et améliore la prise en charge des patients de leurs domiciles aux structures d’hébergement médico-sociales et sanitaires, avec une garantie de sécurisé.

Délivrance de médicaments en ville, dossier de liaison d’urgence, lettres de sortie, comptes-rendus d’imagerie, comptes-rendus de consultations, export du volet de synthèse médical, sont autant d’éléments partagés grâce à cette passerelle.
L’accès aux documents de la passerelle numérique ainsi qu’aux Dossiers Médicaux Partagés (DMP) sont sécurisés grâce à des certificats SSL qui protègent l’accès aux serveurs via une authentification et un certificat qui cryptent les données. Le recueil du consentement des patients par le professionnel de santé est éclairé grâce à l’utilisation de périphériques développés par notre filiale KAPELSE, qui permettent la signature digitalisée du patient. Le traitement des données est bien sûr conforme au règlement européen RGPD.

De nombreuses années de développement au sein de Pharmagest ainsi que l’expertise combinée de la Coopérative Welcoop et de l’AP-HM, ont permis de créer cette solution numérique innovante qui aujourd’hui relie les professionnels et établissements de santé du département des Bouches-du-Rhône soit : 3 784 médecins, 757 pharmaciens, 211 EHPAD, 26 SSIAD (services de soins infirmiers à domicile) et 7 HAD (hospitalisation à domicile). Cette passerelle est ou sera utilisable par les autres professionnels de santé tels qu’infirmiers, kinés, laboratoires de biologie, ou centres d’imagerie.

Ce projet né en région PACA, avec le soutien d’Alain Milon, Président de la FHF PACA (Fédération Hospitalière PACA) Sénateur du Vaucluse, Président de la Commission des Affaires Sociales est en capacité de se déployer plus largement sur tout le territoire, à alimenter et accélérer le déploiement du DMP.

Pour les pharmaciens d’officine en particulier, cette passerelle numérique de santé va leur permettre de mettre à la disposition de l’hôpital les ordonnances de tous leurs patients qui vont rentrer à l’hôpital. En entrée comme en sortie d’hôpital, le pharmacien sera informé. Cette innovation lui permet de jouer pleinement son rôle dans la coordination des soins et de faire valoir son expertise métier.

Celtinews : Le plan « Ma Santé 2022 » ouvre largement la voie à la prévention, sujet d’intérêt majeur notamment au sein de la population âgée. Quelles sont les initiatives du Groupe Pharmagest dans ce domaine ?

Dominique Pautrat : Le Groupe a de longue date anticipé la révolution numérique qui s’installe peu à peu dans le quotidien des professionnels de santé comme des patients. Améliorer la santé des patients, la pratique des soins et, de fait, diminuer les coûts afférents sont autant d’évidences que le Groupe Pharmagest anticipe depuis longtemps dans sa stratégie de développement. Nous complétons sans cesse nos offres de services visant à aider le pharmacien dans son accompagnement des patients atteints de maladies chroniques ou des personnes du 3ème âge et de pallier les risques liés aux accidents iatrogènes et/ou au défaut d’observance, dans un contexte de population vieillissante et d’un nombre croissant de personnes atteintes de maladies chroniques.
On peut le dire : Silver économie et e-santé sont au cœur de notre action.
En 2016, le Groupe Pharmagest a réalisé une prise de participation majoritaire dans la start-up Noviatek, spécialisée dans la conception de systèmes technologiques innovants pour l’aide aux personnes à besoins spécifiques (Alzheimer, personnes âgées dépendantes, personnes en situation de Handicap, etc.), ainsi devenue filiale du groupe.

 « 36 mois de plus à domicile » : voilà l’objectif de la box santé Sénior Noviacare™. Développée en étroite collaboration avec des partenaires du monde médico-social, Noviatek a mis au point cette solution qui, associée à des capteurs de mouvement, de température ou d’humidité, de luminosité, d’accélération pour capter un mouvement et de magnétométrie pour comprendre le sens des mouvements, par exemple une porte qui s’ouvre ou se ferme, permet d’accompagner le senior dans son quotidien et de détecter les situations à risque éventuelles.

Les capteurs sont judicieusement placés au domicile du senior, analysent son activité physique et transmettent les informations à la box. Les informations sont traitées et permettent d’envoyer des rapports quotidiens aux aidants à la famille ou au plateau de téléassistance. Également équipé d’une synthèse vocale, la box peut conseiller la personne sur sa prise de médicament, la fréquence de ses repas, son niveau d’hydratation ou encore sur les repères spatiaux temporels. Ce dispositif n'est pas intrusif, ne nécessite aucune connexion internet, et s'installe facilement dans les logements (Sans Fil, Plug&Play).

Pour résumer le caractère innovant de cette box, il repose sur le traitement des données créant le scénario de vie avec une capacité d’auto-apprentissage des habitudes des personnes permettant une meilleure gestion des alertes, l’accompagnement vocal, et la capacité du système à s’interfacer avec d’autres (tensiomètre…).

Le 15 octobre 2018, la Hong Kong Electronic Industries Association (HKEIA) a décerné à Noviatek le prix prestigieux du meilleur produit de l’année ainsi que la médaille d’or lors du Grand Prix qu’elle organise sur le Salon Mondial de l’électronique de Hong Kong, pour sa box Santé Senior Noviacare.
Ces distinctions, accordées dans les catégories Innovation et Technologie et Meilleur produit de l’année récompensent une innovation et une technologie exceptionnelles.

C’est un système qui a nécessité 4 ans de R&D, en partenariat avec des laboratoires, des universités et des associations.

Grâce à l’appui du Groupe Pharmagest, Noviatek est prêt pour conquérir à grande échelle le marché des systèmes d’assistance aux personnes dites « fragiles » afin de leur permettre de bien vieillir à leur domicile le plus longtemps possible. Commercialisée depuis le mois de septembre 2019, la Noviacare est déjà disponible à la vente dans plus de 200 pharmacies en France. Je suis particulièrement fier de cette innovation, du service que les pharmaciens peuvent maintenant proposer aux patients, à leurs familles et aux soignants.

Celtinews : En quoi le modèle informatique italien peut-il intéresser l’officine française ?

Dominique Pautrat : En fait c’est assez simple. Le modèle informatique italien, tout comme le modèle informatique belge sont vraiment différents du système français. Sans présumer de l’évolution du modèle officinal en France, le modèle informatique italien et la structure des logiciels intègrent notamment l’entrée au capital des pharmacies, de non-pharmaciens, de même que la PDA qui génère un intérêt à court terme, des projets d’expérimentations d’une PDA rémunérée étant actuellement à l’étude en Italie.

Pharmagest a récemment annoncé l’accélération de sa présence géographique en Italie avec une prise de participation majoritaire, 80% des parts, au capital de Svemu Informatica Farmaceutica, société italienne spécialisée dans l’informatique officinale équipant 800 pharmacies sur l’ensemble du territoire italien.

Cette acquisition vient enrichir les briques technologiques et techniques manquantes du logiciel Sophia Pharmagest Italia, Sophia étant l’équivalent du LGPI Global Services en France.

Nous nous donnons tous les moyens stratégiques afin d’être au TOP de l’innovation informatique et de faire ainsi évoluer notre offre au bénéfice de tous, en fonction de l’évolution des contextes locaux.

Celtinews, le 28/10/2019
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires