« We could be heroes »

Mais aux yeux de nos patients seulement...
Bon c'est toujours mieux que rien, d'aucuns diront que c'est le plus important...
Certes...
Voici ma vision des événements :
On a tous remonté nos manches et (re)mis nos blouses à défaut d'autres protections. On s'est mis à l'avant du bateau et on a levé le poing « c'est parti » !
On a organisé nos pharmacies, marquage au sol, masques périmés, solutions hydro alcooliques ou ce que l'on avait de mieux et on a pensé en priorité à la protection de nos patients.
Une pensée pour nos équipes : je n'ai que des remontées d'équipes exemplaires, à l'avant du bateau aussi. Bravo et merci, c'est grâce à vous aussi que l'on tient.
Parce que si l'on tient tous ensemble c'est grâce à nos patients aux yeux pleins d'amour et de reconnaissance : on est d'accord, on est lâché total !
Soyons clairs : on se démerde pour avoir de la SHA (perso je vais la chercher à la fermeture de la pharmacie, ça me fait un A/R de 50km) mais on nous la limite à 3,60 € les 100 ml, faudrait pas faire payer l'essence non plus...
La plus grosse blague on est d'accord, c'est les masques.
Ils étaient annoncés, ils sont arrivés... Alors dans le désordre : t'en veux combien ? ah ben j'en ai 5 boîtes seulement, t'en voulais 10 ? Pas de bol t'as perdu. T'en n'as qu'une ? Console-toi, d'autres en ont 0... T'as pas de FFP2 ? Mais d'où t'as cru que t'en aurais ?
En revanche, on va te mettre la misère pour que tu les distribues gratos et avec une procédure digne d'une norme ISO 9354. Et tu traces s'il te plait, on ne te fait pas confiance sur ce coup.
D'un autre côté, ça communique à fond partout pour dire « allez dans les pharmacies, ils en ont ! ».
Donc le fusible c'est qui ??? C'est Bibi !
Ah et puis surtout, surtout, ne t'imagine pas que alors que tu mets ton équipe et toi-même en première ligne avec des malades potentiels, alors que tu as fait le job comme jamais, ne t'imagine pas qu'un encostardisé bien peigné ne va avoir le moindre mot pour toi ! Tu seras toujours et à jamais l'épicier qui pousse des boîtes et qui compte sa caisse le soir !
Tiens même Leclerc a plus de considération avec Bruno Lemaire qui a autorisé ce philanthrope à ouvrir ses parapharmacies puisque « ses docteurs en pharmacie » assureront un service de santé... En vendant des crèmes hydratantes ??? Il a pourtant été condamné grâce à l'action de l'UDGPO... Ses docteurs en pharmacie, c'est l'Arlésienne...
We could be heroes... Mais pas cette fois... Pour nous encore le mépris et l'ignorance face à notre engagement.
Et si ce n'était déjà sorti d'une bouche affreuse à entendre auparavant, je dirais volontiers « je m'en souviendrai... ».
Mais vous savez quoi ? Ma petite consolation ce soir c'est que mes patients s'en souviendront aussi... Et que le lien qui nous unit, rien ne peut le rompre.
Tenez bon, nous on sait pourquoi on fait ce métier, eux là-haut n'ont qu'un CDD non renouvelable et des intérêts personnels qui passent bien avant la sécurité de ceux qu'ils devraient protéger.

Delphine Chadoutaud, pharmacien titulaire à Orsay (91) 
Commentaire
lucile sublon
24/03/2020
C'est un bon résumé de cette situation catastrophique, d'une crise sanitaire qui n'a pas été anticipé !
potard
21/03/2020
Bravo Delphine... Que cela est parfaitement dit ! Un des premiers points à faire pour augmenter notre reconnaissance : utiliser nos titres de docteurs. Sans se mettre un stéthoscope, comme savent si bien le faire nos bons médecins (qui ne se donnent même pas la peine de venir chercher leurs masques à l'officine .. faut leur emmener et leur dire de les mettre..) pour se démarquer des autres prof de santé, valorisant notre titre en l'écrivant et en le disant.
pharma56
21/03/2020
Et merci de ne pas oublier les consoeurs et confrères qui doivent aussi gérer le problème à leur niveau : grossistes, pharmaciens BPDO, qui sont encore plus oubliés car encore moins visibles que les officinaux...
L.V.
20/03/2020
Bonsoir à tous et toutes. Autre information : par 2 fois, certains "clients" sont venus entièrement "équipés" : masque chirurgical , gants chirurgicaux !!!..... offerts..... par.... leur parent MEDECIN. Un autre, avait un parent dentiste. Hé oui, il y des priorités... et des prioritaires qui ne sont pas les soignants des hôpitaux. Encore moins nous ! Le médecin qui supplie d'avoir des masques devrait se renseigner sur les pratiques de certains de ses confrères. Personnellement je n'ai pas touché aux boîtes de masques du stock Etat puisque c'était formellement interdit, sauf à les fournir aux infirmières et médecins. Pour moi, pas de gel hydro, pas de masque. Bref rien. Et puisque l'ARS a interdit la fabrication des préparations magistrales, je ne me vois pas en train de préparer des solutions hydro. De toute façon, j'ai déjà écopé de 7 500 euros d'amende pour l'alcool à 90 alors que beaucoup d'entre nous n'ont toujours pas payé leur amende. Alors ça suffit ! Pour préparer des solutions, les douaniers feront très bien l'affaire. Je fais juste mon boulot, sans filet, comme une infirmière fait le sien. Je n'ai pas besoin de médaille d'or ou d'applaudissements. Vous avez raison de ne pas remplir cette fameuse fiche de suivi de distribution ; mais moi je la remplirais bien proprement car je n'ai déjà eu que trop de remarques désobligeantes de l'Ordre et de l'ARS. Je ferai de mon mieux pour leur être agréable. Ne vous faites plus d'illusions : on a toujours été, depuis le Moyen âge et on ne sera toujours que des laquais, mais je m'y suis fait. Je crois que cela s'appelle la désillusion. Amitiés
Astruc sylvette
20/03/2020
Bravo pour ce billet d' humeur qui résume parfaitement mon état d'esprit, à envoyer à nos instances dirigeantes sans tarder. Bon courage à tous.
sabine QUEHEN
19/03/2020
Faisons bloc et ne remplissez pas le tableau de distribution des masques. C'est une honte de ne pas nous faire confiance !!!!!! Bravo à Delphine CHADOUTAUD pour son papier, il est excellent !!! Tenez bon!!!!
Borderie Fabrice
19/03/2020
Merci chère consoeur Anne Marie. Je me permets de rajouter a ton excellent billet un appel à tous les pharmaciens : refusez cette procédure ignoble et dégradante de distribution des masques. Nous n'avons pas le temps pour cela. Soit nous gérons la distributions au mieux et on nous fait confiance, soit les fonctionnaires de l'ARS s'en chargent. Un point c'est tout.
HETTE JF
19/03/2020
Effectivement vous avez raison sur le fait qu'on nous prends pour des quiches... Corvéables à souhait... Cependant pas oubliés de tous car oui nos clients reconnaissent notre engagement et nous encouragent et.... TF1 s'est fendu d'un reportage sur l'un de nos confrères... Alors si TF1 nous reconnait qui sait nos gouvernants le feront peut être un jour... Sinon basta je suis fier de mes collaborateurs qui si j'en crois les messages :"risquent leur peau". Alors bravo préparatrices et préparateurs, adjointes et adjoints ... J'espère que le tsunami passé la profession s'en souviendra... Pour mieux vous reconnaître donc... Mieux vous payer !! Bon courage à toutes et tous !
philippe s 44
19/03/2020
Il y a trois semaines, le gouvernement se réunissait pour autoriser la vente sur Internet. Aujourdhui nous sommes les meilleuers personnes du monde !!!!!
p.masson
19/03/2020
MERCI ET ON CROISE LES DOIGTS DE PAS TOMBER MALADE
Vène François
19/03/2020
Merci chère consoeur d'exprimer notre colère ainsi ! Et en plus la gendarmerie et la police qui nous contrôlent sur les rond-points exigent de nous, malgré nos cartes pro (toujours de l'année 2019 d'ailleurs !!!) un nouveau document à imprimer et à remplir... Quelle confiance en nous !!!
Jouve sonia
19/03/2020
La plus belle récompense ce sont les patients. Mais les points négatifs quand ils sont partagés sont plus faciles à digérer. Billet qui me fait du bien. J'ai acheté une boîte "Apprendre à lâcher prise" pour mon fils en vue de ses futurs concours il y a 10j. Chaque membre de la famille participe à la phrase du jour. Pour moi aujourd'hui épuisée. Je m'efforce de remercier la vie même lorsqu'elle ne me semble pas très douce...
ledoc84
19/03/2020
Bien dit ! Les encostardisés, tous, sans exception, ont bien remercié, la larme à l’œil, le trémolo dans la voix : les professionnels de santé qui font un boulot incroyable, les médecins, les infirmières, les aides soignantes, le personnel des crèches, les aides à domiciles, les .......... tout le monde quoi ! Les ,..., pharmaciens, hum, connais pas ! C'est bien ceux à qui ont peut tout faire faire sans rien leur donner, même pas un trémolo dans la voix, taillables et corvéables à merci, bon petit soldat de la santé qui ne se plaint jamais et fait qu'en même son boulot. Bref, un mouton bien dressé à qui on délègue les taches ingrates non rémunérées, mon dieu loin s'en faut, il gagne déjà tellement d'argent, il ne va pas se plaindre en plus. Je vois bien dans la non citation du métier de pharmacien par quelque politique que ce soit, la douloureuse réalité d'un métier transparent et méprisé, quand il n'est simplement pas oublié de tous. De tous, non, une partie de la population résiste encore et toujours à la vindicte politique, la plus importante à nos yeux : nos patients qui savent eux ce que nous faisons pour eux. Hier, je devais avoir l'air fatigué derrière mon masque, une personne est sortie de la pharmacie et est revenue avec des croissants pour toute l'équipe "pour nous donner des forces". Voilà pourquoi je fais ce métier, et tant pis si le politique ne nous respecte pas, nous nous serons toujours là. Merci Delphine
Bidet Bénédicte
19/03/2020
Bravo c'est bien dit !
CatherineMG
19/03/2020
Bravo pour votre article
Locher francois
19/03/2020
Le journal Le Monde « se souvient » à travers une page entière consacrée aux pharmaciens en 1ère ligne
PIERRE SIBONI
19/03/2020
Formidable article je vais l'afficher
stephb
19/03/2020
Très bonne synthèse... Il faudrait l'envoyer aux ministres et président
Acdv4c@aol.com
19/03/2020
CDD non renouvelable... A voir ils s'arrangent bien pour rester ou aller pantoufler dans des comités théodules incapables de prévoir des crises, un petit mot pour notre consoeur Roselyne villipendée en son temps et dont des stocks de masques sont retrouvés ici ou là, au fond d'une mairie ou d'une administration...
Anne Marie Miraux Gouneau
19/03/2020
Bonjour à toutes et tous mes consœurs et confrères. Je viens de passer un mail au syndicat de mon département pour prévenir que je ne remplirai pas le tableau de distribution des masques à renvoyer toutes les semaines à la CPAM. Depuis le début de la crise nous nous mobilisons pour remplir au mieux les missions qui nous ont poussés à faire ce métier. Nous sommes débordés de coups de fils, nous renseignons, conseillons, mettons en place des barrières physiques, faisons les gendarmes s’ il le faut, nous bataillons toute la journée pour essayer de nous approvisionner en médicaments et matières premières, subissons les réflexions et incivismes, et sommes en 1ère ligne en voyant défiler à nos comptoir des dizaines de vecteurs potentiels du virus. Nous demander de remplir un tableau concernant la distribution des masques avec numéro professionnel, quantité donnée etc etc est la goutte d’eau. Ne peut-on pas nous faire confiance quant à cette distribution et à quoi va servir de mobiliser du personnel pour traiter ces données en aval, à supposer qu’elles ne finiront pas dans le fond d’un tiroir. Si cela sert à alimenter des statistiques le nombre de professionnels de santé est bien connu il me semble. Les lourdeurs administratives ne sont pas le sujet du moment et je préfère utiliser mon temps et mon énergie à être utile à la gestion de la crise sanitaire...
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires