On a un problème de vocation dans le médical

Évidemment on pense aux difficultés d’installation des praticiens et aux nombreux déserts médicaux.
Mais l’actualité nous donne un autre exemple, le changement de position de Mme Agnès Buzyn de son poste de ministre de la Santé à celui de candidate à la mairie de Paris.
Soit notre cher président a jugé que ses actions n'étaient pas efficaces face aux crises sanitaires, coronavirus, pénurie de médicaments, déserts médicaux, fonctionnement des hôpitaux, des EHPAD... et qu’il fallait qu'elle passe la main ou malheureusement plus plausible, que la réussite de son parti aux élections municipales de Paris passe avant la gestion de la France !

Christophe Enderlé, pharmacien titulaire pharmacie Enderlé à Bertry (Nord)
Commentaire
stef D
19/02/2020
Problème de vocation ? Dans les déserts médicaux celui, bien rare, va au plus offrant... Et on se bat pour en avoir un. Fini le temps du médecin dévoué, maintenant on n'en voit plus !
alindust
18/02/2020
Quelle naïveté ! Les cimetières sont remplis de gens que l'on pensait irremplaçables !
YLM
18/02/2020
Si c'était que dans le médical... A noter que nos deux derniers présidents sont fils de médecins.
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires