THÉRIAQUE 1884 / HOMÉOPATHIE 2019 ………………MÊME COMBAT

Lisez sur Internet l’excellent et passionnant article intitulé « Remèdes secrets - Secrets d’apothicaires » de Jean Pierre Reynier et Alain Durand de l’Association des Amis du Patrimoine Médical de Marseille.
Vous découvrirez avec étonnement que la Thériaque, son existence, les conflits qu’elle a fait naitre, les différences d’appréciations sur son efficacité, l’utilisation pléthorique, complexe, sur toutes sortes de pathologies, la défense des apothicaires vis-à-vis des charlatans sur sa dispensation, étaient les mêmes que ceux connus avec l’homéopathie à deux différences. 
La première c’est que l’on se disputait pour sa composition anarchique (46 composants) en grandes proportions de principes actifs (« macropathie » en quelque sorte) et la deuxième c’est qu’étant très onéreuse (et non remboursée) son utilisation et les passions qui l’entourèrent perdurèrent 2000 ans ! 
Aujourd’hui indépendamment des opinions « pour ou contre » l’homéopathie il reste deux fondamentaux :
1. Suffit-il qu’un produit soit remboursé pour justifier être le seul argument de son efficacité (certes non) ? mais de sa commercialisation facilitée en France (certes oui). 
2. Des produits (médicaments allopathiques ou herboristerie) pourtant efficaces sont tous les jours déremboursés, ont-ils perdus leurs caractères organoleptiques, physico-chimiques, thérapeutiques ?
ESPOIR 
L’Homme a attendu 3 millions d’années (environ) pour découvrir que la terre était ronde, même avec sa méconnaissance géographique, cela ne l’a pas empêché d’évoluer, de se soigner que ce soit avec des plantes, la Thériaque, l’allopathie, l’homéopathie, l’acupuncture etc…et pourtant « la SS n’existait pas ».
Demain l’Intelligence Artificielle ou autres sciences nous feront certainement sortir de « l’obscurantisme » mais la SS n’existera plus.
L’existence d’une croyance (effet placebo) ou la méconnaissance d’un mécanisme n’empêche certes pas son efficacité, mais il faut bien se l’avouer, ce n’est pas non plus une pétition « effet nocebo » qui la confirmera scientifiquement.
A de rares exceptions, seule l’économie dicte la durée de vie des produits, la survie des emplois, celle des marges des dispensateurs, les honoraires des prescripteurs, favorise la recherche et l’évolution mondiale des laboratoires pour obtenir des produits efficaces et qualitatifs.
Attendons la décision de nos institutions pour ce qui concerne le remboursement de l’homéopathie, mais une évolution mondiale reste un objectif si les ambitions sont profondes et les convictions sincères en sachant pertinemment qu’en France les « convictions » ne sont plus un critère pris en compte par la Sécurité sociale.

A .COGITO
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires