COVID-19 : les tests rapides VivaDiag retirés des rayons

L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) demande à l'ensemble des pharmacies d'officine « de ne plus utiliser le test rapide VivaDiag Test Rapide SARS-CoV-2 Ag et de mettre en quarantaine tous les lots en leur possession, des consignes complémentaires devant être communiquées ultérieurement ».
L’ANSM a en effet été informée de l'obtention de résultats faussement positifs obtenus avec le test rapide VivaDiag Test Rapide SARS-CoV-2 (société VivaChek), dans plusieurs pharmacies en France. Les investigations menées ont confirmé que les performances et la sécurité d'utilisation de ce dispositif ne sont pas garanties.
De son côté, le Conseil national de l'Ordre des pharmaciens (CNOP) précise que des consignes, quant au devenir de ces produits, seront communiquées ultérieurement. « La mesure concerne l'ensemble des lots. La conduite à tenir vis-à-vis des patients pour lesquels un test antigénique a été réalisé à l'aide du test rapide VivaDiag Test Rapide SARS-CoV-2 Ag sera précisée ultérieurement » complète le CNOP.

Sources : ANSM et CNOP 14/12/2020
Commentaire
RADER Serge
24/12/2020
Et tous les autres tests RT-PCR qui donnent de faux positifs aux amplifications utilisées, on ne fait rien ? Il est vrai que le procédé est excellent pour maintenir une peur injustifiée pour installer la dictature sanitaire. Je viens d'analyser les courbes de mortalité covid depuis début octobre, et elles ont augmenté partout en Europe depuis le début des campagnes vaccinales anti-grippe. Cela conforterait l'idée que cette vaccination potentialise les effets graves de la covid 19, comme cela a été remarqué l'hiver dernier du côté de Bergame.
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires