Covid-19 : l'UE espère des premières vaccinations début 2021

La situation sur le Vieux Continent est « très, très inquiétante » et « tous nos indicateurs vont dans le mauvais sens », a déclaré mercredi la directrice du Centre européen de contrôle des maladies (ECDC), Andrea Ammon, dans un entretien avec l'AFP.
Interrogée sur la date des premières vaccinations en Europe, elle a répondu « en étant optimiste, premier trimestre de l'an prochain ».
Les laboratoires américain Pfizer et allemand BioNTech ont fait état lundi d'un vaccin « efficace à 90% » contre le Covid-19, selon les résultats préliminaires d'un essai encore en cours.
L’EU avait déjà conclu trois accords avec le suédo-britannique AstraZenaca, l'américain Johnson & Johnson (jusqu'à 400 millions de doses chacun), et le duo franco-britannique Sanofi-GSK (jusqu'à 300 millions de doses).
Alors que les 27 Etats membres de l'UE font face à la pandémie en rangs dispersés, Bruxelles a dévoilé son projet d’« Union de la santé » pour se donner les moyens d'affronter les futures crises sanitaires, notamment en créant une nouvelle agence aux pouvoirs étendus, la Health Emergency Response Authority (HERA) qui ne devrait toutefois pas voir le jour avant 2023.
Aux Etats-Unis, les autorités ont signé, sous l'impulsion du président sortant Donald Trump, un contrat de 1,95 milliard de dollars avec Pfizer pour la livraison de 100 millions de doses, en cas d’approbation du vaccin. Le laboratoire ayant prévu de déposer d'ici la semaine prochaine une demande d'autorisation à l'Agence américaine des médicaments (FDA), la distribution ne serait plus qu'une question de « semaines », selon Alex Azar, secrétaire américain à la Santé. Un vaccin pourrait commencer à être administré aux personnes vulnérables aux Etats-Unis avant la fin de l'année.

AFP 11/11/2020
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires