Economie de l’officine : maintien du niveau de marge à fin juillet

Gilles Bonnefond, Président de l’USPO a commenté les dernières données sur l’économie de l’officine couvrant les mois de janvier à juillet 2020, au cours d’une conférence de presse donnée le 9 septembre. La situation met en avant un maintien de la marge, -0,5%, malgré la crise sanitaire qui a sévèrement marqué le début d’année. Les ventes de médicaments remboursables chutent de -4% sur la période considérée. En parallèle les honoraires cinq lignes et plus baissent de -4,2% tandis que les honoraires à l’ordonnance progressent de +0,9%, ceux liés aux médicaments spécifiques de +2,3% et les honoraires liés à l’âge de + 5,5%. Gilles Bonnefond voit dans ces données et résultats un effet direct de « l’avenant n°11 qui sait résister aux crises ». Il appelle par ailleurs l’ensemble des éditeurs de logiciels à intégrer des outils de simulation des marges, à l’instar de certains. Pour Gilles Bonnefond, le pharmacien doit en effet pouvoir contrôler sa propre situation et facilement savoir s’il est concerné par la clause de sauvegarde, notamment. Si le syndicat se félicite de projets de loi de de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) qui impactent de moins en moins le pharmacien grâce au changement de mode de rémunération des pharmaciens, la réduction de l’écoulement des stocks de 50 à 38 jours décidée sans concertation avec la profession soulève sa colère. Un surstockage destiné à anticiper les ruptures mettrait le pharmacien dans une position délicate en cas de changement de prix, sans compter les conditionnements trimestriels peu favorables à l’écoulement des stocks.

Source : Conférence de presse USPO 09/09/2020 
Commentaire
SP
19/09/2020
Merci à la réforme qui a bien protégé le réseau, malgré la crise. Bon on aurait préféré ne pas avoir à le démontrer avec une crise mondiale, mais au moins les chiffres sont là. En plus les patients se sont majoritairement tournés vers les pharmacies de proximité, ce qui est encore mieux, et le modèle défendu. Pour le délai d'écoulement, c'est effectivement un scandale, qui ne nous pousse pas à stocker.
pas dupe
19/09/2020
Tiens ? On se rend compte que les conditionnements trimestriels font perdre de l'argent ! Pourtant les syndicats ont approuvé la méthode, alors de quoi se plaignent ils... Se féliciter "d'un maintien de marge" pour -0,5% de perte démontre t-il l'efficacité d'antidépresseurs ?
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires