Remdesivir : le coût du traitement fixé à 2340 dollars pour 5 jours

Gilead, détenteur du brevet du remdesivir, antiviral envisagé comme traitement de la Covid-19, a fixé son coût à 2340 dollars (soit 2076 euros) pour un traitement individuel de cinq jours.
Un prix « pour les pays développés du monde entier, afin de créer un modèle à prix unique » a communiqué le CEO de Gilead Daniel O’Day dans une lettre ouverte publiée le 29 juin.
Selon Gilead, le traitement par remdesivir permettrait d'économiser en moyenne 12 000 dollars par patient, en évitant quatre jours d'hospitalisation. Une facturation inférieure aux dits 12 000 dollars se veut rendre le traitement « largement accessible » a précisé Daniel O’Day. Le prix pour les assurés américains du secteur privé sera légèrement plus élevé, soit 3120 dollars. The Institute for Clinical and Economic Review, une organisation qui évalue le prix des médicaments, avait recommandé de fixer le prix du remdesivir entre 2520 et 2800 dollars.
Selon Jean-François Bergmann, ancien responsable de l'Agence du médicament, sollicité mardi 30 juin par LCI, Gilead fait du « bluff » en annonçant un tel prix : « Aux Etats-Unis, les prix sont libres, donc Gilead est parfaitement libre de le vendre et les gens de l'acheter à environ 2000 euros. Mais en France et en Europe de l'Ouest, les prix sont réglementés » précise-t-il. « Ce n'est pas la firme qui impose son prix mais bien le Conseil Economique des Produits de Santé après un avis sur la qualité et la quantité des faits du médicament. Ce médicament ayant une efficacité modérée, il aura un prix modéré ».
Le remdesivir fait passer la durée de rétablissement des malades hospitalisés de 15 à 11 jours en moyenne et n'a pas prouvé de bénéfices en termes de réduction de la mortalité. En d'autres termes, il ne servira que dans très peu de cas et son coût en France sera proportionnel à son utilisation explique Jean-François Bergmann : « Il y a une étape nationale de négociation des prix qui se fait dans tous les pays d'Europe et je suis absolument certain qu'en France, ce ne sera pas un prix de l'ordre de 2000 euros ». D'autant que, « globalement, les médicaments européens sont à peu près à moitié du prix des médicaments nord-américains. Donc dire qu'il coûtera 2000 euros (en France) reste de l'ordre de l'anticipation sur quelque chose qui ne se passera pas » ajoute -t-il. Il n'en restera pas moins un traitement cher, mais « proportionnel au bénéfice », « le traitement n'étant utile que chez une infime partie des malades ».
Initialement développé contre la fièvre Ebola, le remdesivir qui n'a pas encore été approuvé par la FDA mais a reçu une autorisation d'utilisation d'urgence est promu par les Etats-Unis, qui avaient officiellement annoncé fin avril qu'il réduisait le temps de rétablissement des malades. La semaine dernière, l’Agence européenne des médicaments a recommandé sa mise sur le marché.

Source : LCI 30/06/2020
Commentaire
JPM
01/07/2020
FAUDRAIT SAVOIR ! .... S'il ne fait que réduire (hypothétiquement) l'hospitalisation de 15 à 11 jours, ça ne veut rien dire du tout. C'est une annonce de lobbyistes, et éventuellement une complaisance des autorités de tutelle. Didier RAOULT s'est fait chambrer avec son mix HCQ + Azithromycine qui coûtait une poignée de figues avec une action toujours discutée en première intention systématique, mais dont innocuité étaient connues depuis un demi siècle. TOUT ÇA POUR ÇA ?...
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires