Ségur de la Santé : l’Ordre décline 50 propositions

Fruit d’un travail rassemblant l’ensemble des métiers de la pharmacie, l’Ordre national des pharmaciens vient de remettre sa contribution au Ségur de la Santé. 50 propositions concrètes ont été formulées, articulées autour de 6 axes : Mettre en œuvre les dispositions de la loi relative à l’organisation et à la transformation du système de santé ; Capitaliser sur l’expérience de la crise de la covid-19 ; Accélérer la transformation numérique du système de santé ; Sécuriser et simplifier la prise en charge du parcours de soins des patients ; Optimiser la prise en charge de la dépendance ; Revaloriser les métiers de la pharmacie afin d’en simplifier l’exercice au quotidien et d’en renforcer l’attractivité.
« Le Ségur de la Santé est une opportunité de poursuivre l’amélioration du système de santé, afin de garantir des soins de qualité en toute sécurité, en intensifiant notamment les coopérations interprofessionnelles. Les pharmaciens de tous les métiers et les biologistes médicaux jouent un rôle majeur dans le parcours de soins des patients et usagers de santé, partout sur le territoire. Je me réjouis de porter ces 50 propositions dans le cadre du Ségur de la Santé », déclare Carine Wolf-Thal, présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens.
A noter parmi les actions phare : la mise en œuvre pérenne de la prescription électronique, du télésoin, du pharmacien correspondant et de la dispensation protocolisée de médicaments à prescription obligatoire, le maintien de la préparation de solutions hydroalcooliques en officine, la vaccination contre la grippe en pharmacie pour tous les adultes en bonne santé avec pour le pharmacien un droit de prescrire, dispenser, administrer le vaccin antigrippal et mener des entretiens vaccinaux. La possibilité pour le pharmacien d’effectuer d’autres vaccins en officine fait aussi parti du programme, tout comme la substitution par des biosimilaires en pharmacie.

Pour consulter les 50 propositions en synthèse, suivez-ce lien
Pour consulter les 50 propositions de l'Ordre National des Pharmaciens, suivez-ce lien​

Source : CNOP 09/06/2020
Commentaire
jack sar
24/06/2020
Nous sortirons enfin du stade de simple exécutant, si bien sûr cela se concrétise, au profit d'un vrai rôle de professionnels de santé avec des actes médicaux justifiés : vaccination généralisée, droit de prescrire substitution de bio similaires.
HURARD ANTOINE
23/06/2020
Pourvu que vous réussissiez ! Et il y a tant à faire encore... Mais dans quel contexte économique ?
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires