Les libéraux ne doivent pas être les oubliés du Ségur de la Santé

Les différentes instances et groupes de travail du Ségur de la Santé se mettent progressivement en place. Si elle a été désignée comme membre du Comité Ségur National, l'UNPS qui représente l'ensemble des 400 000 professionnels de santé libéraux, constate que « la place laissée aux représentants des professionnels libéraux reste dérisoire, certaines professions de santé étant tout simplement oubliées ».
Or, « les professionnels de santé libéraux n'ont jamais cessé de se mobiliser pour lutter contre l'épidémie Covid-19. Ceux qui ont pu assurer leurs soins l'ont fait, dans des conditions parfois précaires, sans protections suffisantes. D'autres contraints de cesser leur activité ont décidé d'épauler leurs confrères hospitaliers, exerçant en public comme en privé. Tous ont assuré les soins urgents » rappelle l’UNPS.
En dépit de ces nombreux efforts, une rupture de soins a été constatée pour beaucoup de patients, avec dans certains cas des conséquences lourdes. Pour que les erreurs commises dans la gestion de cette crise sanitaire ne se reproduisent pas, les soins de ville doivent être réorganisés sur le territoire français incluant l'ensemble des professionnels de santé libéraux, commente l’UNPS qui appelle Olivier VERAN à la nommer, sans plus attendre, acteur constitutif du groupe de travail correspondant au Pilier n°4 du Ségur de la Santé « Fédérer les acteurs de la santé dans les territoires au service des usagers ».
 
Source : UNPF 29/05/2020
Commentaire
alindust
01/06/2020
Très bien mais on attend toujours de la part des officinaux des propositions claires et très concrètes !
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires