La dispensation adaptée autorisée en pharmacie à compter de juillet

C'est officiel, à partir du 1er juillet, les pharmaciens pourront adapter la dispensation des médicaments prescrits par les médecins, pour certaines posologies.
L’avenant 20 à la convention nationale des pharmaciens a été publié au Journal Officiel du 29 mai. « La dispensation adaptée se définit comme une dispensation efficiente renforçant le bon usage, l'observance, la lutte contre le gaspillage et la diminution du risque iatrogénique. Dans le respect de la prescription médicale, et uniquement pour les traitements dont la posologie peut varier en fonction des besoins du patient pendant la durée de la prescription », souligne l’arrêté. « Il ne s’agit pas d’une modification ou d’une adaptation de la prescription médicale, ni d’un point de vue de la durée de traitement ni des molécules prescrites », précise également le texte.
22 classes thérapeutiques sont pour l’instant éligibles à ce dispositif et les pharmaciens seront rémunérés pour cet acte dans le cadre d’une ROSP.
« L’intervention pharmaceutique pour la dispensation adaptée renforce le rôle du pharmacien dans le bon usage, la lutte contre la iatrogénie et est le point de départ pour la négociation d’autres interventions pharmaceutiques » commente Gilles Bonnefond, Président de l’USPO, signataire de l’avenant aux côtés de l’Assurance maladie.

Source : USPO et JO 29/05/2020
Commentaire
jeridi azzouz
12/06/2020
Veuillez me donner un exemple d'une dispensation adaptée. Sans modifier l'ordonnance etc etc
alain grenier
03/06/2020
Depuis pas mal de temps nous avions encore au dos de la feuille de prescription du médecin, le prix du médicament le couple cout de la dispensation, pour les personnes âgées, (merci), depuis peu plus aucune information au dos de la prescription du médecin. Comme cela plus facile de se servir sur le dos de amelie, en cachette bravo !!! Je vais vous dire mon médecin sait très très très bien m'expliquer, et ce pour UNE CONSULTATION AU RAS DES PAQUERETTES, les pharmaciens profitez profitez, plus personne ne saura ce qui se passe, bravo. Vive la sécurité sociale un puit sans fond dans lequel on peu se servir allègrement. Mais qui va mettre le holà a tout cela ?
HEINTZ Pascal
03/06/2020
.......si l'USPO voulait bien faire une pause avec ses signatures d'usines à gaz ! Cela ferait beaucoup de bien à la profession de ne plus se faire administrer des SUPO de Satan !
doublet françois
03/06/2020
Nul ! Sans aucun intérêt. J'espère que ça n'a pas été pondu par un pharmacien.
HB
03/06/2020
Mais qui a signé ça ? Des clopinettes en échanges d'une rémunération moindre ! Youpi !
ledoc84
03/06/2020
Encore une usine à gaz chronophage ! Que très peu de pharmaciens feront, comme pour les fameux entretiens pharmaceutiques ! Payable l'année d'après ! Et révisable à la baisse comme toutes les ROSP au bon vouloir des autorités ! Et youpi !
Ajouter un commentaire