Covid-19 : quelle compensation financière à la baisse d’activité ?

« Le premier acompte sur l'aide financière prévue pour compenser la baisse d’activité liée à l'épidémie de COVID-19 a été versé pour 20 % des pharmacies françaises » informe la FSPF. Sur la période du 16 mars au 30 avril, le montant moyen versé à ce jour par l'Assurance maladie est d'environ 4000 euros par officine. 
A noter que les déclarations pour obtenir ce premier acompte doivent être réalisées avant le 25 juin par l’intermédiaire du téléservice amelipro. 
La FSPF rappelle les trois informations clés à fournir : 
  •  Le chiffre d'affaires en tiers payant (RO + RC) TTC de l'année 2019 (médicaments + LPP)
  •  Le chiffre d'affaires en tiers payant (RO + RC) TTC sur la période du 16 mars au 30 avril 2020 (médicaments + LPP)
  • Les aides déjà perçues le cas échéant :
      o toutes les indemnités journalières perçues entre le 16 mars 2020 et le 30 avril, quel que soit le motif de l'arrêt.
      o les allocations d'activité partielle perçues entre le 16 mars 2020 et le 30 avril pour vos salariés.
      o les aides versées par le fonds de solidarité pendant la même période.
Dès aujourd’hui, il est également possible de déclarer l’activité correspondant à la période du 1er au 31 mai.

Source : FSPF 29/05/2020
​​
Commentaire
alindust
15/06/2020
Ayons une pensée pour les vrais sinistrés Covid : dizaines de milliers de TPE et PME clouées au sol depuis 3 mois et qui ne s'en relèveront pas ! Une baisse d'activité est certes difficile mais imaginons un instant un arrêt total pendant 2 à 3 mois... Oui, j'ai plutôt tendance à penser à ces milliers de patrons de TPE et PME ainsi qu'à leurs salariés !
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires