Covid-19 : Santé Publique France rassurante face à une deuxième vague

Le virus continue à circuler sur le territoire mais « Les indicateurs épidémiologiques sont tous en baisse et à des niveaux très bas », rapporte Santé Publique France dans son point épidémiologique hebdomadaire du 25 juin.
« Depuis la semaine 14 - soit au pic de l'épidémie -, le nombre hebdomadaire de cas confirmés a été en constante diminution jusqu'à la semaine 24, passant de 30 111 cas répertoriés à 2899 cas en S24 », note l'Agence. Le taux de reproduction R, nombre moyen de personnes infectées par un seul malade, reste inférieur à 1 en France métropolitaine, marquant le recul de l'épidémie. Au total depuis le 9 mai, 252 foyers ont été identifiés en France métropolitaine dont environ 80 pouvant être encore considérés comme actifs. « La poursuite de la circulation virale invite à maintenir la vigilance et continuer à adopter les mesures de prévention préconisées », souligne Santé Publique France. Pour l'instant, l'idée d'une deuxième vague n'est pas d'actualité, mais certains territoires méritent vigilance. En Guyane, la situation est jugée « préoccupante » avec l'apparition de « tensions » pour la prise en charge des malades. Le nombre de cas rapporté au nombre d'habitants a explosé avec 308 cas pour 100 000 habitants contre 88 la semaine précédente, note l’Agence. Le pourcentage des tests de détection positifs est également passé de 22 % à 27 % en une semaine.
Dans le département de Mayotte, les indicateurs de l'épidémie restent à des niveaux élevés mais la situation s'améliore suivant l’analyse de Santé Publique France.

Source : Santé Publique France 25/06/2020
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires