Les pharmacies d’officine associées au « Ségur de la Santé »

Aujourd’hui même, est lancé le « Ségur de la Santé » annoncé le 20 mai dernier par le Ministre de la Santé Olivier Véran. Soutien d'Emmanuel Macron en 2017 et première femme à diriger une grande organisation syndicale en France, Nicole Notat, 72 ans, a été chargée de coordonner ce « Ségur de la santé » qui repose sur quatre piliers : 
- Revalorisation des carrières et développement des compétences et des parcours professionnels à l’hôpital et dans les EPHAD, 
- Plan d’investissement et réforme des modèles de financement, 
- Mise en place d’un système plus souple, plus simple, plus en proximité en revalorisant le collectif, le sens de l’équipe et l’initiative des professionnels, 
- Mise en place d’une organisation du système de santé fondée sur le territoire et intégrant hôpital, médecine de ville et médico-social. 
« Les pharmacies d’officine sont en première ligne depuis le début de la crise sanitaire ; il est donc légitime qu’elles soient associées à la construction de ce plan, dont les conclusions devraient être rendues à la mi-juillet. L’USPO a donc été invitée à participer au lancement du Ségur de la Santé le lundi 25 mai à 15h30, ouvert par le Premier Ministre et le Ministre de la Santé » confie Gilles Bonnefond, Président de l’USPO.
Les premières mesures du plan seront traduites dès le prochain budget de la Sécurité sociale pour 2021, débattu à l'automne au Parlement. 
Début juin, une consultation dans les territoires sera lancée parallèlement pour tirer les leçons de la crise et notamment ce qui a bien fonctionné. Des sessions de partages d'expérience (ARS, collectivités) et un espace d'« expression en ligne » à destination des professionnels (ville, hôpitaux, EHPAD) seront organisés dans ce cadre.  

Source : Celtinews 25/05/2020
Commentaire
JC
25/05/2020
......"Début juin, une consultation dans les territoires sera lancée parallèlement pour tirer les leçons de la crise et notamment ce qui a bien fonctionné". ....!!!! Et si plutôt on tirait les leçons de la crise et notamment ce qui a MAL fonctionné ?
Antoine Hurard
25/05/2020
Il va falloir que ce Ségur analyse les conditions d'exploitation de nos officines et la structure marge brute/ VA/ EBE pour se rendre compte que la grille des salaires de nos équipes est indigente pour des Bac +3 préparateurs et Bac +6 adjoints (trices, tes). Sans compter que dans nos structures de petites entreprises les horizons de carrière sont courts. Il finira par y avoir aussi du désespoir et les recrutements se feront sur des gens mal motivés !
Gazano François
25/05/2020
Un seul syndicat de pharmaciens était présent ou les deux, FSPF et USPO ?
parrot isabelle
25/05/2020
En quoi un syndicat minoritaire peut-il nous représenter ?
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires