Covid-19 : les tests sérologiques désormais remboursés

Une semaine après la publication de la liste de tests sérologiques validés par le Centre National de Référence, une vingtaine au total, l'arrêté et le décret précisant leurs conditions de remboursement ont été publiés hier matin au journal officiel. 
Les textes confirment la prise en charge par l'Assurance maladie des tests réalisés en laboratoire de ville ou à l'hôpital dans les cas de figure recommandés par la HAS.
Conformément à la nomenclature des actes biologiques, les tarifs ont été fixés à 12,15 euros pour les tests automatisables dits Elisa et à 9,45 euros pour les tests rapides dit TDR. Cette prise en charge s'effectuera à 100 % jusqu'au 21 juin, date à partir de laquelle d’autres critères de traçabilité entreront en ligne de compte pour en bénéficier.
Pour certains biologistes, le prix de remboursement est jugé « trop faible par rapport au coût réel du réactif hors technique de Roche » rapportent Les Echos. S’agit-il de faire ainsi pression sur les fournisseurs afin de réduire les prix ? Ces mêmes professionnels expriment également des regrets quant à la liste validée par le CNR, « Elle n'a pas été accompagnée par le rapport de l'étude » et « De nombreux fournisseurs automatisés n'ont pas été évalués faute d'automate au CNR et de partenariat avec les laboratoires privés », peut-on lire dans Les Echos.
Côté autotests… ils ne sont pas recommandés par la HAS. Rien n'a encore été précisé sur les conditions de remboursement de cette catégorie de kits, qui demandent à être confirmés par un test en laboratoire en cas de résultat positif. Un marché qui échappe encore à ce jour aux pharmaciens qui pourraient réaliser ces tests d'orientation de diagnostic (TROD) dans leur officine.

Source : Les Echos 28/05/2020
Commentaire
LeroyT L
05/06/2020
Formidable votre com sur le remboursement des sérologies. Et une joyeuse arnaque, une de plus pour les professionnels de santé ! Je suis pharmacien titulaire à voir des dizaines de patients malades covid depuis décembre 2019. De garde dans le haut de la vague pendant 7/7 et 24/24 du 20 au 26 mars, mon associée n’a pas échappé au virus : verdict PCR+ et plusieurs employées symptomatiques bien que pcr négative. De mon côté, mal de gorge persistant diarrhée et douleurs articulaires. Et voici qu’hier, avec la prescription de sérologie de contrôle, RIEN DE REMBOURSE . Recommandations ininterprétables et ubuesques: remboursement réservé aux hospitaliers, même le petit gars au fond de son bureau, rine pour les pharmaciens de ville ni les medecins de ville ni les biologistes! "ah mais c'est la consigne de la CPAM" les HAS, DGS et autre acolyte de prestige, notre cher ministre, n’en finissent plus de se moquer de nous. Venez donc voir comment cela se passe chez le petit peuple concrètement. Bonne journée, bon WE et bon télé-travail peut-être loin des maux de nos concitoyens, au comptoir. Un pharmacien au fin fond de l’Ain
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires