Les groupements prêts à vendre des masques médicaux au grand public

Après avoir pleinement joué leurs rôles auprès des autres professionnels de santé en distribuant les masques provenant des stocks de l’Etat ou des ARS depuis plusieurs semaines, les pharmaciens ont demandé par l’intermédiaire de leurs syndicats et de leur Ordre des règles claires concernant la distribution ou la vente des masques aux concitoyens qui en font une demande légitime.
Les groupements de pharmaciens ont les moyens d’approvisionner leurs adhérents avec des masques conformes à la réglementation qu’ils ont importés légalement en France.
Face à l’absence de réponse de l’Etat, les groupements de Pharmaciens, représentés par Federgy et l’UDGPO, ont décidé de demander à leurs adhérents de répondre à la demande des concitoyens en distribuant ces masques dès aujourd’hui afin de juguler au plus vite l’épidémie de COVID-19.
De nombreux distributeurs, qui n’ont pas participé à l’effort national de distribution des masques dans la première période de pénurie qui avait nécessité un arrêté de réquisition qui a pris fin le 23 mars, ont déjà décidé de distribuer des masques.
La commercialisation de ces masques à l’appel des groupements se fera avec une traçabilité très stricte, précisent Federgy et l’UDGPO. Ils ne pourront être confondus avec la dotation des stocks d’Etat ou des ARS et seront destinés par ordre de priorité : à l’utilisation par le personnel des officines (notamment aux préparateurs en pharmacie, oubliés des dotations d’Etat) et aux pharmaciens eux-mêmes ; à la vente aux professionnels de santé, en complément de la dotation d’Etat ; à la vente aux patients disposant d’une ordonnance ; et à la vente au public, en priorisant les catégories devant poursuivre une activité professionnelle et/ou présentant des facteurs de risque.

Source : Federgy/UDGPO 15/03/2020
Commentaire
pasdupe
18/04/2020
D'après le moniteur : 200 000 MASQUES commandés à REFOURGUER pour Filoche et 500 000 à 1 million pour pharmazon qui ouvre curieusement sa centrale à tous les pharmaciens !... On comprend leur empressement... S'ils doivent s'asseoir dessus... A trop vouloir jouer, parfois on perd... Etre les meilleurs et le revendiquer, cela aura cette fois un prix... Celui, espérons le, du ridicule...
AV
17/04/2020
La croix Rouge contre la Croix Verte et maintenant qui vendra le plus de masques ! c'est beau l'éthique !
cf
17/04/2020
Il semble que plusieurs pharmacies vendent déjà des masques (à 4 euros) d'après le témoignage de plusieurs patients...
A.B
17/04/2020
Je pense exactement comme FILOU. Ces groupements et leurs ouilles sont prêts à tout ce qui leur rapporte. Le conseil de l’ordre devrait taper sur les doigts de ces affairistes.
YLM
17/04/2020
Franchement lorsque je vois un groupement qui met la pression sur des pré-commandes de masques tissus alternatifs alors que personne ne sait si ces masques sont conformes aux normes, ne sait si les autorités vont autoriser ce type de ventes en officines et avec quels prix... Je me dis qu'après la crise nous allons repartir de plus belle... Dans le mur.
filou
17/04/2020
Il est évident que des pharmaciens et / ou groupements ont largement anticipé l'achat massif de masques avant la réquisition et qu'il ne savent pas comment s'en débarrasser... Le pharmacien lambda ne peut s'en procurer... Encore un marché juteux car je ne crois pas à l'aspect sanitaire mis en avant par ces pharmaciens..
Constant DANLERREUR
17/04/2020
Vous avez bien fait d'intervenir Dan
KAYTANDJIAN NATHALIE
17/04/2020
MERCI DE NOUS DIRE CLAIREMENT CE QUE NOUS DEVONS FAIRE. AUTORISER OU PAS A VENDRE DES MASQUES. A QUI ? A QUEL PRIX ? OU SE LES PROCURER... ?
Dan LEKOUBY
16/04/2020
Suis ok pour vendre des masques au public
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires