L’ANSM sécurise l’accès aux traitements Plaquenil et Kaletra

Alertée sur les difficultés d’accès aux traitements Plaquenil (hydroxychloroquine) et Kaletra et son générique (lopinavir/ritonavir) dans les pharmacies d’officine pour les malades chroniques à qui ces médicaments sont destinés (VIH, lupus, polyarthrite rhumatoïde…), l’ANSM rappelle les règles et pilote leur approvisionnement en lien étroit avec les laboratoires concernés.
« A ce jour ni le Plaquenil ni le Kaletra n’ont d’indication dans la prise en charge du COVID-19 en ville (avis du Haut conseil de santé publique du 24/03/2020 ). Il n’y a donc aucune justification à leur prescription dans cette indication » précise l’ANSM.
Aussi, conformément au décret du 25 mars 2020   (pris en application de "la loi d’urgence pour faire face à l’épidémie du COVID-19" ), l’ANSM demande aux pharmaciens d’officine de ne délivrer ces médicaments que sur prescription médicale dans leurs indications habituelles, afin de sécuriser leur accès aux patients qui en bénéficient pour leur traitement chronique.
Plaquenil ne doit être dispensé que sur présentation d’une ordonnance. Seules les prescriptions initiales émanant des rhumatologues, internistes, dermatologues, néphrologues, neurologues et pédiatres et les renouvellements d’ordonnance émanant de tout médecin peuvent être honorées. Les mêmes modalités de prescription et de dispensation sont à respecter pour les préparations magistrales contenant de l’hydroxychloroquine.
Concernant la dispensation de Kaletra ou son générique uniquement les prescriptions initiales hospitalières et les renouvellements d’ordonnance émanant de tout médecin doivent être honorées, comme habituellement.
Afin de faciliter l’accès à ces médicaments, l’ANSM a demandé aux laboratoires Sanofi Aventis, Abbvie et Mylan de livrer dès que possible et en quantités suffisantes, les grossistes-répartiteurs et les pharmacies en Plaquenil, Kaletra et son générique s’assurant auprès des laboratoires que les livraisons en pharmacies soient effectuées à hauteur des commandes habituelles.
« Nous restons particulièrement attentifs à tout signalement d’indisponibilité qui pourrait être remonté » affirme l’ANSM qui suit quotidiennement l’état des stocks et des approvisionnements aussi pour les médicaments dits d’intérêt thérapeutique majeur dans la prise en charge des pathologies chroniques ou aiguës ainsi que l’ensemble des traitements utilisés dans la prise en charge des patients COVID-19.

Source : ANSM 26/03/2020
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires