Contraception : rappel de certains anneaux vaginaux en pharmacie

A la demande de l’ANSM un rappel de certains lots d’anneaux vaginaux contraceptifs Etoring et Etonogestrel / éthinylestradiol Mylan a eu lieu lundi 2 mars 2020 auprès des pharmacies.
L’Agence indique que le laboratoire fabricant a mis en place des mesures correctives, et qu’elle surveillera étroitement les signalements pendant les premières semaines de mise à disposition des nouveaux lots, afin de s’assurer que les corrections apportées au procédé de fabrication sont efficaces.
En attendant, l’ANSM prodigue certaines recommandations aux femmes porteuses d’anneaux vaginaux et aux professionnels de santé qui les accompagnent.
Les signes évocateurs d’une rupture de l’anneau sont les suivants : inconfort vaginal, douleur vaginale de type pincement, saignement vaginal (lié à une érosion superficielle), expulsion spontanée de l’anneau rompu, à la palpation, la forme ronde de l’anneau n’est plus perceptible et douleurs lors des rapports sexuels.
En cas de rupture avérée ou de suspicion de rupture d’anneau, avec ou sans signes évocateurs, si l'anneau reste en dehors du vagin plus de 3 heures consécutives son efficacité contraceptive est compromise. En cas de rupture, l'anneau est souvent expulsé spontanément en dehors du vagin. Cependant, s’il est encore en place, l’anneau rompu doit être retiré et aucun autre anneau Etoring ou Etonogestrel / éthinylestradiol Mylan concerné par le rappel de lots dont la patiente disposerait par avance ne doit être utilisé du fait d’un risque similaire de rupture. Un médecin ou une sage-femme doivent être consultés dès que possible pour rediscuter de la méthode contraceptive à utiliser en remplacement de l’anneau. Dans l’intervalle, le recours à une autre méthode de contraception (préservatif masculin) s’impose. Si la patiente a eu des rapports sexuels dans les 5 derniers jours précédant la rupture de l’anneau, une contraception d’urgence est à envisager.
Enfin, si aucune rupture d’anneau n’est suspectée ou constatée, l’ANSM recommande de garder l’anneau vaginal jusqu’à la fin du cycle en utilisant cependant le préservatif masculin par précaution dans l’attente d’une consultation médicale.

Source : ANSM 02/03/2020 
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire