La Cour des comptes consacre un chapitre de son rapport annuel au DP

Le dossier pharmaceutique (DP) fait figure de véritable vedette du  rapport annuel très documenté de la Cour des comptes rendu public hier. Sa diffusion rapide en pharmacie, sous l’égide du Conseil national de l’ordre des pharmaciens, jusqu’à atteindre 45,2 millions à fin octobre 2019 dont 38,5 millions alimentés au cours de la dernière année y est saluée. 
Un dynamisme qui fait recommander à la Cour des comptes que sa création soit automatique, « sauf opposition de l’usager » et puisse bénéficier de modalités de recueil de consentement harmonisées avec le dossier médical partagé. 
La Cour des comptes préconise encore que tous les médicaments vendus en pharmacie et pas seulement ceux pris en charge par l’Assurance maladie s’inscrivent dans le DP. Cette recommandation pourrait signifier que la carte Vitale ne soit plus obligatoire pour accéder au DP.  Enfin, la Cour des comptes souligne les progrès qui restent encore à faire pour que les établissements de santé utilisent davantage le DP. En 2018, seulement une pharmacie à usage intérieur (PUI) sur cinq était connectée au DP et aucune n’utilisait la fonction « retrait et rappels de lots ». De la même façon, les grossistes-répartiteurs négligent la fonction du DP qui concerne la « rupture de stock », indique le rapport.

Source : Cour des Comptes 25/02/2020
Commentaire
CAMOUILLY Liliane
26/02/2020
Je me réjouis de cette sage recommandation et qu'elle sera très rapidement muée en décision de bon sens !
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires