Coronavirus : la chloroquine, un remède miracle ?

Le professeur Didier Raoult, directeur de l'institut Méditerranée Infection a annoncé qu’une étude chinoise publiée en ligne par la revue Biosciences, démontrerait l’efficacité de la chloroquine (médicament utilisé contre paludisme) dans le traitement du Coronavirus SARS-CoV-2 et sa maladie Covid-19.
« Les Chinois, qui sont les plus pragmatiques, plutôt que de chercher un vaccin ou une nouvelle molécule, ont testé des molécules anciennes, connues, sans problème de toxicité » explique le professeur dans une courte vidéo. L'étude affirme que « 500 milligrammes de chloroquine par jour pendant 10 jours » produiraient « une amélioration spectaculaire dans tous les cas positifs d'infection », souligne Didier Raoult.
Cette annonce a néanmoins suscité de nombreuses réserves de la part des communautés scientifique et médicale, qui invitent à la prudence pour plusieurs raisons. L'étude citée par le professeur Raoult est « prépubliée » dans une revue peu influente et ne donne que très peu de détails sur la méthodologie et les résultats qui sont des « résultats préliminaires ».
Si les chercheurs chinois indiquent « qu'aucune réaction indésirable grave à la chloroquine n'a été constatée chez les patients » et concluent que « compte tenu de la demande clinique urgente, ce médicament bon marché, sûr et utilisé depuis plus de 70 ans, doit désormais être recommandé afin de traiter les pneumonies associées à Covid-19 dans des populations plus importantes », la chloroquine n'est pas pour autant dénuée de toxicité. Les effets secondaires les plus fréquemment signalés sont des douleurs gastriques, des nausées, des vomissements et des maux de tête. Une toxicité cardiaque peut également entraîner la mort en cas de surdosage qui peut se produire au-delà de 1200 mg par jour.
Invité sur France Info mercredi matin, le Pr Yazdan Yazdanpanah, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital Bichat (Paris), souligne qu'il existe deux autres études qui montrent que la chloroquine est « peut-être efficace » sur le SARS-CoV-2 in vitro. L'une d'elles n'a pas été relue par des pairs, un processus adapté à la situation d’urgence rencontrée mais à considérer avec une grande prudence selon le Pr Yazdanpanah.
Quant à la dernière étude évoquée par le professeur Raoult, Yazdan Yazdanpanah remarque que la chloroquine ne « fait pas partie de la liste des traitements prioritaires de l'OMS » et invite à prendre ces résultats avec précautions.
À ce jour, aucun médicament n'a encore démontré une efficacité clinique dans le traitement du Covid-19, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a publié la liste des traitements en cours d'évaluation sur son site Internet.

Source : L’Express 26/02/2020 
Commentaire
alindust
01/05/2020
Je tombe sur cet article qui date déjà... et alors que j'ai pu capter la publi il y a 2 mois déjà ! Après tout il n'est jamais trop tard pour apporter la preuve des élucubrations de Raoult : https://www.biosciencetrends.com/downloadpdf/1883 Raoult affirme en effet que « 500 milligrammes de chloroquine par jour pendant 10 jours » produiraient « une amélioration spectaculaire dans tous les cas positifs d'infection ».... Faux ! archi faux ! Lisez attentivement la publi chinoise qui a mis la puce à l'oreille de notre prophète... par contre il a rebondi dans la foulée pour faire croire aux français qu'il avait découvert la lune... le boomerang lui revient dans la foulée...
Bajcarz Nadine
29/02/2020
L'OMS essaie le Plaquenil
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires