CORONAVIRUS : relocaliser la production en Europe devient urgent

« L’épidémie de coronavirus (Covid-19), en Chine, pourrait faire peser une grave menace sur la santé publique en France et en Europe, dans la mesure où 80% des principes actifs pharmaceutiques utilisés en Europe sont fabriqués hors de l’espace économique européen, dont une grande partie en Asie » alerte l’Académie nationale de pharmacie. 
« Du fait de la multiplicité des maillons de la chaîne de production, il suffit d’une catastrophe naturelle ou sanitaire, d’un événement géopolitique, d’un accident industriel, pour entraîner des ruptures d’approvisionnement pouvant conduire à priver les patients de leurs traitements », analyse encore l’Académie. Celle-ci avait été la première dès juin 2011 à lancer l’alerte sur les ruptures de certaines matières actives pour la fabrication de médicaments indispensables à la santé publique. La maîtrise de la fabrication des matières premières à usage pharmaceutique est devenue un enjeu stratégique national et européen. Dans ce contexte, l’Académie défend l’idée de créer les conditions d’une relocalisation en Europe de la synthèse des substances actives (voire de certains excipients indispensables à la formulation pharmaceutique), pour atteindre, par paliers, une indépendance au niveau européen, en particulier pour les « médicaments indispensables », tels que les antibiotiques, les anticancéreux ... « Il est vital de garantir l'indépendance de notre politique de santé tout en favorisant le maintien des capacités de production existant en France et en Europe afin de mieux garantir la disponibilité des médicaments pour les patients » conclut l’Académie nationale de pharmacie.

Source : Académie nationale de pharmacie 12/02/2020
Commentaire
GG
15/02/2020
En agissant sur les marges bénéficiaires liées aux actionnaires et fonds de pensions de retraite, d'une part, et en indexant les charges sociales de la main d'oeuvre en France, d'autre part, pas plus compliqué que cela... Les machines on les a, la main d'oeuvre aussi, les normes on connait, on commence à fabriquer quand ? Vous vous rappelez en 1984 (le moyen âge) quand on a eu un Ministre de la Santé communiste Monsieur Ralite qui voulait fabriquer des seringues en France ? Louable initiative... L'usine a très vite déposé le bilan.
TICHADOU ALAIN
14/02/2020
ENFIN UN PEU DE BON SENS !!
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires