Les pharmaciens tentent de calmer la ruée sur les masques

Depuis l’annonce des premiers cas confirmés de coronavirus en France, les achats de masques de protection ont bondi en pharmacie et les prix s'affolent sur Internet.
Sur Amazon, certains produits ont vu leur prix augmenter de 150%, relève BFMTV. Un lot de 200 masques jetables était ainsi proposé 43 euros hier lundi, contre 17 euros encore dimanche. Les particuliers se fournissent également sur le site LeBonCoin où les annonces pour des masques chirurgicaux rebaptisés « anti-coronavirus » affichent des prix à l’unité qui varient de 1, 5 à 10 euros.
Si les premiers cas de coronavirus ont été détectés à Paris et Bordeaux, le pic d’achats des masques ne se limite pas aux régions parisienne et bordelaise. « C’est un pharmacien du Nord-Pas-de-Calais qui nous a alerté le premier de cette frénésie », a rapporté Philippe Besset, président de la FSPF. « Les pharmacies ont peu de stock de ce type de masques de protection, car ce n’est pas un produit très demandé, à part peut-être lors des épidémies de grippe, dans les familles où il y a de jeunes enfants », a-t-il précisé. Certaines officines en ont habituellement une dizaine en stock et souvent, un seul type de masques alors qu’il en existe trois échelons de protection - FFP1, FFP2 et FFP3 – plus ou moins filtrants contre les poussières, fumées ou aérosols non toxiques et toxiques, et contre les virus. « Comme il y en a peu en pharmacie, il y en a peu chez nos fournisseurs aussi, mais ils vont s’adapter et en racheter, donc il va y en avoir de nouveau rapidement », a indiqué Philippe Besset qui appelle les Français à « ne pas céder à la panique », le port du masque ne faisant pas partie des consignes des autorités en France.

Source : Challenges 27/01/2020
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires