#JeNeSuisPasUnVirus : quand la panique gagne les réseaux sociaux

Relayé par la réalisatrice Amandine Gay lundi 27 janvier, le hashtag a été lancé par une jeune femme souhaitant rester anonyme pour dénoncer la résurgence des stéréotypes contre les asiatiques.  
« La crise sanitaire du coronavirus entraîne dans son sillage une libération de la parole raciste dans les médias et sur les réseaux sociaux ». « Beaucoup de personnes utilisent de manière indifférenciée 'chinois' pour 'asiatiques', mettant de côté toutes les nationalités et diversités culturelles, ethniques, etc., qui composent ce continent. Faut-il rappeler que l’Asie est un continent et non un pays ? » interroge la jeune femme dans son texte partagé plus de 2 000 fois sur Twitter. Selon des témoignages postés sur Twitter via le hashtag #JeNeSuisPasUnVirus, la panique gagne les espaces publics et les réseaux sociaux. 
« Non, une personne d’origine chinoise n’est pas une personne porteuse du coronavirus ! Nous ne sommes pas des virus ! » a affirmé l'Association des jeunes Chinois de France (AJCF) sur sa page Facebook samedi. 
Cette mise au point a été publiée suite à la « une » du quotidien Le Courrier Picard titrée : « Coronavirus chinois – Alerte Jaune » précise France Info dans ses colonnes. 

Source : France Info 28/01/2020
Commentaire
anne b
02/04/2020
C'est du grand n'importe quoi
Ajouter un commentaire