NS : les Généralistes-CSMF appellent au boycott des nouvelles règles

Déjà dénoncées par le Dr Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF, les nouvelles règles du NS (non substituable) sont également décriées par la branche généraliste du syndicat, qui appelle à leur boycott. Une décision votée samedi à l'unanimité par le comité directeur des Généralistes-CSMF.
L'organisation dénonce ainsi « un arrêt ridicule », « complexifiant encore plus [le travail des médecins] ». De plus, l'obligation pour le praticien de préciser lequel des trois motifs recevables justifie cette inscription se heurte « au risque d’enfreindre le secret médical », estime le syndicat.
Pour rappel, suivant un arrêté au JO du 19 novembre, les médecins ne pourront user de la mention « non substituable » sur leurs ordonnances que dans 3 cas précis à compter du 1er janvier 2020 : s'il s'agit d'un médicament à marge thérapeutique étroite, pour les enfants de moins de six ans, « lorsqu’aucun médicament n’a une forme galénique adaptée et que le médicament de référence disponible permet cette administration » ou pour les patients présentant une contre-indication « formelle et démontrée » à un excipient à effet notoire « présent dans tous les médicaments génériques disponibles ».

Source : Le Généraliste 02/12/2019
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire