Le Conseil d'État approuve le déremboursement des anti-Alzheimer

L'association France Alzheimer, la Fédération des centres mémoire et plusieurs sociétés savantes, organisations professionnelles de gériatrie, neurologie ou neuropsychiatrie réclamant que les médicaments contre la maladie d'Alzheimer soient à nouveau remboursés par l'Assurance maladie, ont été déboutées par le Conseil d’État.
En juillet 2018, le Conseil d’Etat avait en effet été saisi pour contester la décision du ministère de la santé, annoncée le 1er juin 2018, de mettre fin au remboursement de quatre médicaments après évaluation par la Haute Autorité de Santé (HAS) qui en octobre 2016 avait jugé leur intérêt médical insuffisant pour justifier une prise en charge et pointait l’existence d’effets indésirables potentiellement graves. Sur la sellette, Aricept du groupe japonais Eisai, Ebixa du laboratoire danois Lundbeck, Exelon de Novartis, et Reminyl de Janssen-Cilag, ainsi que leurs génériques remboursés à hauteur de 15 % par l'assurance maladie.
Le Conseil d'État a estimé que la procédure n'avait pas été « entachée d'irrégularités » en réponse aux termes du recours et que le ministère de la Santé n'avait « pas commis d'erreur manifeste d'appréciation en jugeant insuffisant le service médical rendu par ces spécialités (...) et en décidant de les radier pour ce motif de la liste des médicaments remboursables ».

Source : Le Généraliste avec l’AFP 17/12/2019
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire
No images were found.