L’homéopathie peut-elle prétendre soigner l’autisme ?

Un pédiatre du Var vient d’être condamné par l'Ordre des médecins de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur à une interdiction « d'exercer les fonctions de médecin pendant une durée de trois mois, prenant effet le 1er février 2020 et assortie d'un sursis de deux mois » pour avoir voulu soigner l’autisme avec des granules homéopathiques.
En 2018, le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) avait déjà porté plainte contre ce pédiatre homéopathe estimant qu’il faisait « la promotion d'un traitement homéopathique de l'autisme » et avait « une attitude (…) hostile à la vaccination ».
La plainte du CNOM s’appuyait notamment sur les articles du code de déontologie médiale indiquant qu’un médecin s’engage à assurer des soins « fondés sur des données acquises par la science » et qu’il ne peut proposer à ses patients « comme salutaire ou sans danger un remède ou un procédé illusoire ou insuffisamment éprouvé ».
Sur Internet, le pédiatre homéopathe expliquait notamment que l’autisme est « la conséquence de la pollution qui envahit notre planète », incluant dans cette pollution « les vaccins souvent chargés en aluminium », « la pollution par l’oxyde de carbone », celle aux métaux lourds ou encore par certaines bactéries.
Il proposait aussi mentionne Pourquoi Docteur ? dans son article un traitement à base d’une goutte de sang du malade diluée et de produits homéopathiques, notamment des « dilutions homéopathiques de vaccin ».
Si la chambre disciplinaire de l’Ordre régional des médecins a jugé que le praticien n’avait pas fait courir de risques injustifiés à ses patients, les indications et thérapeutiques recommandées ne lui ont pas semblé correspondre aux données acquises de la science et manquer de prudence « en ne faisant pas état des débats existants sur l'efficacité de tels traitements ».

Source : Pourquoi Docteur ? 08/12/2019
Commentaire
JPM
10/12/2019
LE MÉNAGE CHEZ LES CHARLATANS ! Certains sont diplômés, et plutôt que d'être une circonstance atténuante, c'est une circonstance aggravante !
Ajouter un commentaire