Dispensation adaptée, la FSPF revient à la table des négociations

L’avenant conventionnel n°19, signé par l’USPO le 19 novembre 2019, marque « une avancée pour la rémunération des pharmacies et l’évolution du métier » sur plusieurs points rappelés par l’USPO : 
- Augmentation de la marge des pharmacies de 80 millions d’euros en plus des 215 millions obtenus en juillet 2017 par l’USPO. 
- Mise en place du pharmacien correspondant pour le suivi des patients chroniques et des personnes âgées dans le cadre de la coordination. 
- Simplification des bilans partagés de médication accessibles à toutes les personnes polymédiquées âgées de 65 ans et plus, y compris pour les résidents en EHPAD. 
- Création d’un nouvel acte d’« intervention pharmaceutique » lié à la dispensation adaptée, dont la négociation doit être conclue avant la fin de l’année.
L’agenda de cette négociation portera sur le modèle économique de ce nouvel acte pharmaceutique, la liste des classes thérapeutiques concernées et la mise en place d’un code acte spécifique permettant de rémunérer chaque pharmacie en fonction des résultats. « La négociation aura également pour objectif de renforcer l’observance et le bon usage des médicaments et de faire converger les actions de maîtrise médicalisée et de maîtrise pharmaceutique », précise Gilles Bonnefond, Président de l’USPO. Le syndicat a par ailleurs envoyé un courrier aux syndicats de médecins pour leur proposer d’échanger avec l’Assurance maladie sur cette nouvelle mission. 
La FSPF qui avait très tôt quitté la table des négociations rejoint l’USPO. « Après avoir remis en cause, avec beaucoup de véhémence, les avancées de l’avenant conventionnel n°19, la FSPF revient à la table de la négociation sur l’intervention pharmaceutique et la dispensation adaptée, prévue le 4 décembre 2019, et nous nous félicitons de ce rapide retournement » indique Gilles Bonnefond.

Source : USPO 03/12/2019 
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire