3ème édition de l’évènement #ProtectUrLife à Paris

#ProtectUrLife, initié par Amgen, est une expérience de sensibilisation d’envergure européenne, ouverte à tous pour informer et prévenir les maladies cardiovasculaires et l’ostéoporose, en partenariat avec l’EIT Health, avec le soutien de la Ville de Paris et de la région Île-deFrance. La 3ème édition de #ProtectUrLife se déroulera ce lundi 2 décembre dans le cadre du Village Santé au Palais Brongniart, Place de la Bourse à Paris. Elle succède à celles déjà déployées dans 4 villes européennes (Munich, Malaga, Lucerne et Rimini) en novembre 2019. Cette opération de prévention propose, au cours d'un entretien d'une vingtaine de minutes, une évaluation du profil de risque et apporte des conseils à tous ceux qui souhaitent évaluer leur santé osseuse et cardiovasculaire. L’objectif ? Améliorer la prévention de deux maladies silencieuses sous-diagnostiquées qui ont des facteurs de risques communs, aux conséquences graves et dont la prise en charge n’est aujourd’hui pas optimale. En France, les maladies cardiovasculaires sont la deuxième cause de décès après le cancer et peuvent avoir des conséquences pour les patients qui y survivent. L’ostéoporose, maladie peu connue mais fréquente, touche 30 à 40% des femmes après la ménopause et 15 à 20% des hommes après l’âge de 50 ans. En partenariat avec l’EIT Health et de nombreux acteurs de santé : associations de patients, sociétés savantes, universités, start-ups, Amgen souhaite mobiliser et sensibiliser les patients et les citoyens dans l’objectif de mieux prévenir les maladies pour « bien veillir ». Entre la 1 ère édition de #ProtectUrLife organisée à Nice en 2018, les différents évènements dupliqués en Europe la même année en Allemagne, en Italie, en Espagne et en Suisse et la seconde édition à Paris en août 2019, ce sont au total 2 608 personnes qui ont été sensibilisées à ces maladies. Cette année, le Village Santé attend plus de 10 000 visiteurs dans la journée.

Sources : Amgen 29/11/2019
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire