Rééquilibrage de l’avenant 11 : la FSPF dénonce un « traquenard »

Dans une vidéo, Philippe Besset revient sur les raisons pour lesquelles la FSPF a quitté la table des négociations le 14 novembre.
« La séance du 14 novembre était une formalité car les signataires de l’avenant 11 - USPO/CNAM/UNOCAM - avaient déjà décidé entre eux, de diminuer le montant de l’acte de dispensation complexe pour un montant de 70 millions d’€ (l’honoraire HC passant de 1€ à 0,29€ HT, impacte environ 3 000€/an/pharmacie) en échange du principe de la dispensation adaptée, qui se ferait quand la prescription électronique existera, et qui permettrait au pharmacien de ne pas perdre la totalité de la rémunération des médicaments qu’il ne dispense pas » explique Philippe Besset sur le site de la FSPF.
Cette vidéo explicative s’accompagne d’une proposition faite aux pharmaciens de donner leur avis quant à la signature de cet avenant proposé par la CNAM, en soutien de la décision à prendre par l’assemblée générale de la FSPF.
L’APR insiste de son côté sur ce qui est perçu comme « la mort programmée des pharmacies rurales », prévoyant que la non revalorisation de l’honoraire complexe au 1er janvier 2020, au programme de ce nouvel accord conventionnel, affecte sérieusement les comptes des pharmacies rurales.

Source : FSPF 18/11/2019
Commentaire
cf
20/11/2019
Forfait patientèle : versement du troisième acompte, le montant 2019 devrait approcher 15 000 euros par généraliste!!! Il y a donc de l'argent pour les autres... Nous, on perd 70 millions de marge grâce à Mister BEAN avec une telle rapidité à signer qu'il est impossible d'avoir une réaction organisée des pharmaciens de plus en plus en colère.. ..Voila comment on récupère tous les honoraires de vaccination réalisés cette année.. ..Ici on rase gratis....Il faut savoir, avec de tels négociateurs que le gâteau cpam restera le même pour payer les officinaux, nouvelles missions en plus ,soit une marge de 6.67 milliards d'Euros ( depuis 2013 !!!!!)..Réalisez de trods, bilans, entretiens, vaccinations, livraisons , préparations et missions diverses ( Etc ),...Vous serez toujours payés à 6,67 milliards dans le futur, mais avec des assistants en plus (seuls habilités) ... C'est pour cela qu'il est urgent de faire fermer naturellement (faillite) plusieurs milliers d'officines. Merci Monsieur Bonnefond ..Continuez à vous féliciter d'avoir bien négocié.... Et bravo à Mr Revel de faire croire à chaque fois que la baisse de marge des officinaux aurait pu être pire.. Si vous pouvez vivre dans le futur avec les revenus de 2013 , c'est vraiment que vous étiez les nantis du système à l'époque.
grall pascal
19/11/2019
A quel moment, les pharmaciens vont-ils se décider à réagir ? Tous résignés, certains confrères vont disparaître ! tant mieux se disent les autres. Et enfin comment Mr. Bonnefond a-t-il pu négocier un truc pareil sans l'accord de sa base ?...... Merci pour l'intérêt général de la profession.
poteau
19/11/2019
Je me demande comment et pourquoi ce petit syndicat a décidé de saboter la juste rémunération de notre profession au service des patients ??
foufi pharmacien
19/11/2019
Un massacre pour les ruraux.
Bajcarz Nadine
19/11/2019
Oui, l'état veut ruiner les pharmaciens car c'est un service de santé publique ; le but doit être de nous transformer en fonctionnaires, à terme.
YLM
19/11/2019
En 2017 la seule profession libérale ayant vu ses revenus baissée était la notre , avec l'avenant 11 une amélioration semblait se faire ; négocier à la baisse l'avenant 11 obtenu de haute lutte à de quoi laisser perplexe ; les prescriptions électroniques à l'échelle national c'est pour dans combien d'années sachant que les prescriptions hospitalières voire libérales ne sont pas normées à ce jour... Le secteur hospitalier nécessite des investissements très importants du fait d'une gestion prévisionnelle calamiteuse , l'enveloppe budgétaire est fixe donc les autorités tapent sur la seule filière où elles ont un pouvoir de décision : l'officine, baisse des prix des médicaments, réduction de l'avenant 11... Les syndicats unis devraient se battre bec et ongles pour les seules structures libérales ouvertes de 8h30 à 20 h00 sur tout le territoire français avec un accès sans rendez-vous à des professionnels de Santé aux services des patients : nos officines !
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires