#MoisSansTabac : déjà plus de 185 000 fumeurs inscrits

Pour la 4e année consécutive en novembre, les fumeurs français sont invités à participer au mois sans tabac. Plus de 185 000 d’entre eux se sont déjà inscrits.
« Adhérer à un mouvement collectif facilite la démarche d'arrêt. Les fumeurs sont nombreux à vivre en même temps les bénéfices et les difficultés de l'arrêt », selon le ministère de la Santé. 30 jours, correspondent « à la durée au-delà de laquelle les symptômes de manque sont considérablement réduits, il devient alors plus facile de rester non-fumeur ».
« Arrêter de fumer lors de l’opération multiplie par 2 la réussite du sevrage tabagique à 1 an, par rapport aux taux de succès observés dans la littérature pour des tentatives d’arrêt sans aide extérieure », assure Santé Publique France. Parmi les fumeurs ayant fait une tentative d’arrêt fin 2016 après le lancement de la première édition, 6 % à 10 % étaient toujours abstinents un an plus tard alors que les taux habituellement observés dans les études scientifiques sont de 3 % à 5 % lors de tentative d’arrêt sans aide extérieure.
Au total pour les autorités, le Mois sans tabac aurait permis, avec d’autres mesures (hausse du prix du tabac), à 1,6 million de fumeurs quotidiens d’arrêter de fumer entre 2016 et 2018.
La stratégie proposée par les tabacologues envisage toutes les options pour choisir le traitement le mieux adapté à chacun, en fonction de son degré de dépendance. Trois traitements pour arrêter de fumer sont reconnues comme efficaces : les traitements substitutifs nicotiniques, les thérapies comportementales et cognitives, et les traitements qui agissent sur le système nerveux central (bupropion LP et varénicline).
D’après les derniers travaux du Haut Conseil de la Santé Publique, la cigarette électronique peut constituer une aide pour arrêter ou réduire sa consommation de tabac.
D’autres méthodes comme l’hypnose ou encore l’acupuncture peuvent être utilisées par certains. Cependant, l’efficacité́ de ces méthodes n’est pas reconnue.
Une application mobile propose un e-coaching gratuit et personnalisé en accompagnement des traitements et en complément du soutien de la communauté.

Sources : Tabac Info Service, le Généraliste avec l’AFP 31/10/2019
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire