Médicaments à base d’alpha-amylase : plus de libre accès en pharmacie

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) souhaite que les médicaments à base d’alpha-amylase indiqués dans le traitement des maux de gorge (Maxilase Maux de gorge Alpha-Amylase, Alfa-amylase Biogaran conseil et Alfa-amylase Top Pharm) ne soient plus présentés en libre accès dans les pharmacies. 
« Cette mesure vise à sécuriser l’utilisation de ces médicaments qui présentent un risque connu de réactions allergiques, très rares mais pouvant être graves » rappelle l’ANSM. L’intention est que le pharmacien puisse informer les patients au moment de la délivrance de ces médicaments indiqués comme traitement d’appoint dans les maux de gorge peu intenses et sans fièvre, accessibles sans ordonnance, et dont les réactions allergiques sont connues.  
« Il s’agit essentiellement d’atteintes cutanées (urticaire, démangeaisons …) mais aussi très rarement des effets allergiques graves, pouvant se manifester par une chute de tension, des difficultés respiratoires seules ou associées à un gonflement de la face (chocs anaphylactiques) » résume l’Agence.
A l’avenir, ces médicaments seraient disponibles sans ordonnance mais uniquement sur demande au pharmacien avec tous les conseils nécessaires. Dans ce contexte, une phase contradictoire vient d’être initiée par l’ANSM auprès des laboratoires concernés.
Professionnels de santé et patients doivent rester prudents et la prise de ces médicaments ne doit pas excéder 5 jours. En cas de signes évocateurs d’allergie, le médicament doit tout de suite être arrêté et le patient doit consulter rapidement un médecin.

Source : ANSM 28/11/2019
Commentaire
Sévissy
30/11/2019
En regard du nombre d'unités prescrites et vendues, pour tout âge, je n'ai eu connaissance d'aucune remontée patient de type allergique. Mais comme tout médicament, il faut rester prudent. Le BAba est d'arrêter tout médicament entrainant une réaction de type allergique aussi minime qu'elle soit, et ne pas continuer l'automédication si le médicament pris n'améliore pas son état. C'est pour moi plus une question d'éducation des patients. Ne pas oublier que le nombre de réactions d'intolérance connues est fonction du nombre d'unités délivrées. Arrêtons de faire peur aux patients et laissez nous quelques médicaments familiaux ... A écouter les médias, l'ibuprofene est dangereux, l'alpha amylase aussi, l'homéopathie inefficace ! On prend quoi en cas de rhino-pharyngite ou d'angine ?
Ajouter un commentaire