Alexa s’entraine désormais à lire les ordonnances !

Amazon a annoncé le 26 novembre l’arrivée d’une nouvelle fonctionnalité d’Alexa permettant  des rappels de prises médicamenteuses et le cas échéant de renouvellement d’ordonnances.
Pour cela, Amazon s’est associée à Omnicell, une entreprise spécialisée dans la vente de produits destinés aux pharmacies et hôpitaux. Le but de ce partenariat est d’apprendre à Alexa à lire des ordonnances. Pour le moment, la possibilité de renouveler une ordonnance est limitée aux régions des États-Unis où est installé le détaillant Giant Eagle Pharmacy, l’autre partenaire d’Amazon.
Les clients d’Alexa devront activer la compétence Giant Eagle Pharmacy et y relier leurs comptes. En raison de la sensibilité des données, ils devront créer un profil vocal dont le rôle sera de vérifier que c’est bien le patient qui s’adresse à l’enceinte connectée. Un mot de passe supplémentaire sera également requis et Amazon assure que « les interactions avec cette compétence seront supprimées dans l’application Alexa pour préserver la confidentialité ». Il suffira ensuite, de dire « Alexa, gère mes médicaments ». Lors d’un rappel, les clients pourront demander « Alexa, quel médicament suis-je censé prendre maintenant » ou pour renouveler l’ordonnance « Alexa, recharge mon ordonnance ».
Avec ce nouveau dispositif, Amazon s’installe un peu plus dans le domaine de l’e-santé qui selon Global Market Insights, représentera 504,4 milliards de dollars en 2025 au niveau mondial. Dès 2018, Amazon avait racheté près d’un milliard de dollars Pillpack, un service de pharmacie en ligne qui livre des médicaments à domicile et lancé en septembre Amazon Care, une sorte de clinique virtuelle destinée aux employés et à leurs familles résidant à Seattle. Un mois plus tard la start-up Health Navigator, spécialisée dans les interfaces de programmation pour des services de santé en ligne était rachetée. La stratégie d’Amazon en santé est clairement lisible. 

Source : Siècle Digital 27/11/2019
Commentaire
jp
29/11/2019
S'INTERDIR tout achat chez Amazon, et informer les jeunes génération
GG
28/11/2019
Ne croyons pas que cette évolution est réservée "aux autres" et que notre système européen, nous protège de tout, même du "diable", il y aura forcément des effets collatéraux sur le long terme dans la distribution du médicament. Toujours dans le monde de la santé, Amazon associé à des financiers, s'occupe aussi à la réflexion concernant le remboursement des médicaments avec la création d'une mutuelle destinée (pour l'instant) au territoire Américain (Rappelez vous l'annonce a été faite dans cette même rubrique il ya quelques mois).
Ajouter un commentaire