Vaccination antigrippale : procédure et nouvelle prise en charge

Face aux difficultés rencontrées par certains pharmaciens, la FSPF rappelle la procédure à suivre concernant la facturation de l'acte de vaccination antigrippale et du vaccin.
La pharmacie doit s'identifier, sur la feuille de soins, en tant que prescripteur et le pharmacien ayant réalisé l'acte comme exécutant. La pharmacie doit utiliser le code VGP pour facturer l'acte, cette prestation étant facturée en tiers payant.
Afin d’éviter le rejet « vaccin grippe sans exo prév », le pharmacien doit veiller à utiliser les bons codes de facturation. Le vaccin doit être facturé avec PREV ou DPREV avec une prise en charge du régime obligatoire à hauteur de 100 %. L'acte d'injection doit être transmis avec le code VGP avec une prise en charge à hauteur de 60 % pour le régime obligatoire et 40 % pour le régime complémentaire. Si la mention « l'acte d'injection est pris en charge au titre de l'ALD » apparaît sur le bon, l'acte est pris en charge à 100 % par le régime obligatoire, précise le syndicat qui alerte aussi sur le changement des taux de pris en charge au 1er novembre.
A compter de cette date, l'acte d'injection sera pris en charge à 70 % pour le régime obligatoire et 30 % pour le régime complémentaire.
« Cette meilleure prise en charge était une revendication de la FSPF lors de la négociation, au bénéfice des patients. Nous nous en félicitons tout en regrettant une mise œuvre... en cours de campagne de vaccination » indique Philippe Besset, président de la Fédération.
Il conviendrait qu’à cette même date, les éditeurs de logiciels et les complémentaires soient prêts, sous peine d’en faire subir les conséquences aux pharmaciens.

Source : FSPF 25/10/2019
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire