Attaque sur les compléments alimentaires : SYNADIET réagit !

Suite à la publication du numéro hors-série de 60 millions de consommateurs qui a passé au crible 120 compléments alimentaires (sommeil, fatigue, rhume, gastro…), titrant sur leur caractère parfois dangereux, SYNADIET exprime son étonnement face à l’abstraction totale du vécu des consommateurs.
Ce numéro manque de considération pour toute une frange de la population française qui choisit librement d’acheter des compléments alimentaires. Ces consommateurs en tirent un bénéfice qu’ils expriment eux-mêmes et ce bénéfice doit être respecté, notamment par les associations qui les défendent. Selon Christelle Chapteuil, Présidente de SYNADIET, « il est particulièrement inquiétant de constater, que les avis des utilisateurs sont totalement absents de ce numéro hors-série qui se positionne comme offrant une information complète et utile. Comment peut-on justifier cette abstraction totale du vécu des consommateurs de compléments alimentaires ? Comment passer sous silence dans un tel dossier, le fait que des personnes qui choisissent librement d’acheter ces produits, le font tout simplement parce que ces derniers répondent à leurs attentes ? ».
Le complément alimentaire vient en complément d’une hygiène de vie saine. Il apporte un bénéfice nutritionnel ou physiologique en cas de déficiences alimentaires mais a surtout un rôle dans le maintien en bonne santé et l’atténuation des inconforts du quotidien. Ces produits sont strictement encadrés par les autorités avec si besoin des niveaux de dose et de précautions d’emploi obligatoirement présentes sur l’étiquetage des produits, contribuant à garantir leur sécurité. SYNADIET rappelle encore que l’efficacité des ingrédients actifs entrant dans la composition des compléments alimentaires repose sur des études scientifiques et/ou un recul d’utilisation. Seuls les effets admis par les autorités peuvent être revendiqués sur les emballages. De plus, avant d’être mis sur le marché français, ils doivent être examinés par la DGCCRF. Ils sont ensuite suivis en permanence et régulièrement contrôlés. Par ailleurs, les compléments alimentaires ne coûtent pas à la collectivité tout en contribuant à préserver le système de santé. De nombreux ingrédients utilisés dans les compléments alimentaires relèvent de traditions millénaires appartenant au patrimoine de l’humanité. C’est donc aussi ce patrimoine que SYNADIET souhaite préserver et cultiver pour le bien-être des générations actuelles et futures.

Source : SYNADIET 10/10/2019
Commentaire
JPM
26/06/2020
@ BF ... ON NE DÉLIVRE JAMAIS "AVEC SÉRÉNITÉ"... On n'est pas dans la méditation transcendantale. On délivre des principes actifs qui sont par nature validés selon un ratio bénéfice/risque. Si on a peur de ça, faut changer de métier. Sur le raisonnement produits chimiques vs produits naturels, je préfère avaler un verre d'eau contenant de l'acide glutamique + acide ascorbique que le même verre contenant une décoction d'Aconit + Belladone. Je laisse la Strychnine, Curares, Cyanure du Laurier-Cerise et autres jolies plantes aux fins gourmets... Mais on n'est pas obligés de choisir ce métier. Pour paraphraser AUDIARD : "L'épicerie n'est pas sans noblesse !"... Bien confraternellement.
BF
26/06/2020
C'esr vrai que les produits chimiques, c'est tellement mieux ! Il y a certains médicaments que je ne délivre pas vraiment avec sérénité ! Enfin bon, nous ne sommes pas obligés d'être d'accord...
JPM
15/10/2019
C’EST QUOI CE BARATIN D’ÉPICIER ??? Synadiet n’est pas un labo, ils ne détiennent aucune AMM. Ils conditionnent tout au plus des épices comme DUCROS QUI SE DÉCARCASSE depuis longtemps. Ni plus, ni moins. DUCROS non plus ne coûte rien à la société, SAUPIQUET ET BUITONI non plus… Les « avis d’utilisateurs » n’ont aucune importance scientifique, DUCROS, SAUPIQUET ET BUITONI le savent bien et ne les revendiquent pas. IL EST GRAND TEMPS DE FOUTRE TOUT ÇA CHEZ LECLERC et de retrouver notre sérénité et notre dignité avec nos vrais médicaments validés scientifiquement par l’AMM.
Ajouter un commentaire