A Villeurbanne, le sud du quartier Gratte-Ciel démoustiqué

Cette intervention menée par l’Entente interdépartementale Rhône-Alpes pour la démoustication (EIRAD) s’est déroulée vers 3h30 du matin la nuit de mardi à mercredi, suite à un cas de dengue découvert chez un habitant revenant de voyage et la présence des moustiques tigres dans la région. 
Les riverains (le périmètre d'intervention était de 150 mètres), prévenus deux jours avant l'opération, avaient reçu quelques consignes de sécurité. Sur place, quatre membres de l'EIRAD ont propagé un insecticide dans le périmètre défini. Malgré le caractère toxique et écotoxique de la molécule utilisée, la deltaméthrine, l'EIRAD assure que celle-ci reste sans danger majeur pour le corps humain. Il est toutefois recommandé de ne pas consommer de légumes ayant été touchés par l'insecticide dans les 2 jours qui suivent l'intervention et de les rincer avant de les consommer. 
Cette intervention avait pour but d'éviter toute propagation de la dengue, dont les symptômes sont peu visibles et qui peut aller jusqu’à provoquer le décès de la personne infectée. 
L'insecticide a pour but de repousser les moustiques, en plus de les éliminer. Mais précise Lyonmag : « Le reste du Rhône va encore devoir patienter avant d'être débarrassé de ces insectes, puisqu'ils ne devraient pas partir avant la fin du mois d'octobre ».

Source : lyonmag.com 04/09/2019
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire
No images were found.