Les maladies propagées par le moustique tigre progressent en France

Le moustique tigre, ou Aedes albopictus, vecteur de plusieurs maladies virales, est désormais présent sur 70% du territoire métropolitain. En 2019, on le recense dans 51 départements soit neuf de plus qu’en 2018.
Dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire du 9 juillet 2019 consacré aux arboviroses, des maladies dues à des virus transmis par piqûre d’insectes, Santé publique France alerte sur la progression des cas de dengue, du chikungunya mais aussi du Zika, en lien avec le moustique tigre dont le plus grand risque est celui d’une transmission autochtone, c’est-à-dire sur place, en métropole. Si un voyageur revient d’une zone à risque en étant infecté par le virus de la dengue, du chikungunya ou du Zika et qu’il se fait piquer en métropole par un moustique tigre, cet insecte devient porteur du virus. Il risquera alors contaminer les personnes qu’il piquera ensuite. Depuis 2010, en métropole, 12 épisodes de transmission autochtone ont été identifiés, neuf de dengue et trois de chikungunya, qui ont entraîné au total 54 cas autochtones, 23 de dengue et 31 de chikungunya. L’apparition des cas autochtones était « très majoritairement liée à l'absence d'identification des cas primaires importés » et « dans une moindre mesure », des actions incomplètes pour lutter contre le moustique « autour des lieux fréquentés » par les personnes revenues avec le virus, remarquent les experts de Santé publique France qui suggèrent de « recentrer » le dispositif de surveillance actuel « sur les cas confirmés ou probables (...) pour une meilleure efficacité et utilisation des moyens ».
En pratique, la surveillance doit être particulièrement renforcée pendant la période d’activité du moustique tigre, de début mai jusqu’au 30 novembre. Il est également important à cette période d’informer sur les caractéristiques d’Aedes albopictus qui se développe essentiellement en milieu urbain et présente la particularité de piquer le jour.
En 2019, du 1er mai au 7 juillet, 187 cas importés de dengue, 22 cas importés de chikungunya et 3 cas importés de Zika ont déjà été recensés.

Sources : Santé Publique France et France Info 09/07/2019
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires