Les officines relais de la campagne de sensibilisation au diabète

Pour sa 8ème édition de la semaine nationale de prévention du diabète qui aura lieu du 7 au 14 juin 2019 dans toute la France, la Fédération Française des Diabétiques (FFD) a choisi de faire équipe avec les pharmaciens officinaux et les biologistes médicaux, au cœur de la vie des patients et des territoires. 
Le principe est de repérer les personnes à risque de diabète à l’aide du questionnaire « Test de risque » Findrisc disponible sur le site événementiel de la campagne : www.contrelediabete.fr
Pour les personnes à risque de diabète repérées suite aux résultats du questionnaire, une mesure de la glycémie capillaire est proposée. En cas d’hyperglycémie, les personnes sont orientées vers une consultation médicale.
Cette semaine de sensibilisation s’inscrit dans la continuité des Etats Généraux du Diabète et des Diabétiques organisés en 2018 où la prévention a fait l’objet de nombreuses propositions pour améliorer la connaissance et le repérage des personnes à risque de diabète de type 2. L’Assurance Maladie et la Direction Générale de la Santé apportent cette année encore leur soutien, avec également le patronage du ministère des Solidarités et de la Santé. Le premier objectif est de sensibiliser à l’importance de la prévention primaire du diabète de type 2. « En 2019, nos messages de prévention porteront plus largement sur les facteurs de risques cardiovasculaires, véritables enjeux pour la prévention du diabète et sur les facteurs sur lesquels nous pouvons tous agir : alimentation, sédentarité, alcool et tabac » décrit Gérard Raymond, en charge du plaidoyer et des affaires externes de la Fédération Française des Diabétiques. 
En 2015, 3,7 millions de personnes ont été traitées pour le diabète contre 1,7 million de personnes en 2001, soit une augmentation de 46%. « Le diabète de type 2 est une maladie dont la survenue peut être évitée et l’évolution corrigée par des mesures de modifications comportementales en théorie simples mais précoces, constantes et de fait difficiles à faire adopter dans le temps : activité physique régulière, alimentation adaptée en évitant les produits sucrés et les aliments transformés, conduites addictives associées, notamment avec une réduction de la consommation d’alcool et de tabac » indique le Professeur Jean-François Thébaut, expert prévention de la Fédération Française des Diabétiques.
Le second objectif est de repérer au plus tôt les personnes à risque. Selon l’Agence Nationale de Santé Publique, entre 500 000 et 800 000 personnes en France ignorent être atteintes du diabète de type 2. Silencieux et discret, le diabète est une maladie qui peut longtemps passer inaperçue. 5 ou 10 ans peuvent s'écouler entre son apparition et son diagnostic.

Toutes les actions et les animations de la semaine national de prévention du diabète sont à découvrir ici : https://contrelediabete.federationdesdiabetiques.org/les-actions-pres-de-chez-moi/​

Source : FFD 28/05/2019
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire