La rémunération des officines augmente en mai

L’USPO fait le point sur la réforme au mois de mai où les unités de médicaments remboursables délivrées sont quasi stables par rapport à mai 2018 (- 0,19 %) pour un nombre d'ordonnances en nette hausse à + 1,78 millions (soit + 3,92 %) et un nombre d'ordonnances complexes en diminution de 4,89 % (- 0,3 million).
Si les médicaments chers ont fortement augmenté en ce début d'année, la croissance semble se stabiliser et en mai l’augmentation du chiffre d'affaires est plus faible qu'en avril avec +51,5 millions d'euros (+2,43 %).
Quant à la rémunération, elle augmente de 9,5 millions d'euros (+ 2,27 %), dopée par l'effet bénéfique de la réforme et l'augmentation du nombre d'ordonnances nous dit l’USPO.
Comme les mois précédents, on enregistre une forte diminution de l'homéopathie remboursable : - 0,9 million d'unités (- 7 %) et des médicaments remboursables non portés au remboursement : - 0,9 million d'unités (- 8,3 %) impactant les honoraires à la boîte de 1,9 million d'euros.
Sur les cinq premiers mois de l'année, on enregistre au total une perte de 15,3 millions d'unités (- 1,4 %), une baisse du nombre d'ordonnances de 3 millions (-1,3 %) et une baisse continue des ordonnances complexes de 0,47 million (- 1,4 %). Le chiffre d'affaires est en hausse de 288,7 millions d'euros (+2,7 %) et la rémunération, mieux protégée, augmente dans les mêmes proportions avec une hausse de 53,6 millions d'euros (+ 2,4 %). Depuis octobre 2018, la rémunération a augmenté de 68,7 millions d'euros malgré la baisse du nombre d'unités délivrées (- 28,5 millions).
Pour Gilles Bonnefond, président USPO « La réforme fonctionne et protège bien mieux des baisses d'unités et de prix. En 2018, la marge commerciale représentait encore presque 50 % de la rémunération du réseau, sur les 5 premiers mois de 2019 et l'application de la première étape de la réforme, elle ne représente plus que 33 % ».

Source : USPO 25/06/2019
Commentaire
BEAUJOIN BRUNO
27/06/2019
A ce jour la marge commerciale ne représente plus que 47% de la marge globale et 53% pour les honoraires. Le différentiel pour la négociation des achats devient négligeable et prendra de plus en plus de temps pour très peu. Pourquoi se fatiguer ?
Folco Jean-Patrice
26/06/2019
Quand un médicament cher à marge quasi zéro apporte plus que la rémunération moyenne de 10 ordonnances, est il vraiment à une marge quasi zéro ?
maignan
26/06/2019
Les nombreuses pénuries et ruptures, et l'arrivée de médicaments chers à marge quasi zéro font que l'apport du médicament prescrit et remboursé continue à plafonner dans notre C.A TOTAL.
Ajouter un commentaire