Le bilan économique d’avril renoue avec la croissance

Tous les indicateurs augmentent : nombre d'unités, ordonnances, ordonnances complexes, chiffre d'affaires et rémunération.
Le nombre d'ordonnances augmente de 2,3 M (+5,03 %).  Alors que le nombre d'unités délivrées augmente de 3,4 M (+1.64 %), la rémunération progresse de 23,7 M€ soit +5,73 %. 
« Grâce à l'effet protecteur de la réforme, les nombreuses baisses de prix de janvier impactent de moins en moins la rémunération du réseau officinal » commente Gilles Bonnefond. 
Suivant l’analyse fournie par l’USPO, l'augmentation de la rémunération d'avril 2019 est la plus forte depuis 2014, malgré une augmentation relativement faible du nombre d'unités. En janvier 2017, seul mois de l'année en progression, la rémunération avait augmenté de 19 M€ (+4,38 %) avec une augmentation du nombre d'unités délivrées 5 fois plus importante qu’en avril 2019.
Pour continuer sur avril 2019, les unités délivrées non portées au remboursement sont en forte baisse (-7 % en unités et -5,8 % pour la rémunération).
Sur les 4 premiers mois de l'année, malgré une diminution des unités délivrées de presque 15 M (-1,69 %), le nombre d'ordonnances progresse de 0,7 %, le chiffre d'affaire de 237 M€ (+2,79 %) et la rémunération de 44 M€ (+2,53 %). « La forte augmentation du chiffre d'affaires est soutenue par l'augmentation des médicaments chers, mais ne peut seule expliquer les bons résultats du premier quadrimestre de l'année » précise encore Gilles Bonnefond. Au premier quadrimestre 2016, les pertes d'unités étaient de 16 M contre 15 M en 2019, mais la rémunération baissait en 2016 de 44,6 M€, là où elle progresse de 44 M€ en 2019, avec les baisses de prix importantes pendant la période.
En seulement 4 mois, la totalité des pertes de 2018 ont été gommées, avec un bonus de 28 M€. Sur les 7 derniers mois, la rémunération progresse de 59 M€ malgré une perte d'unités de 3,4 M. Gilles Bonnefond de conclure « L'avenant 11 est bien plus protecteur »
 
Source : USPO 23/05/2019
Commentaire
patin Jean marc
27/05/2019
Désolé, mais ce n'est pas du tout ce que j'observe chez moi.....mais peut etre que les petites pharmacies comme la mienne ne sont déjà plus pris en compte par monsieur Bonnefond ?.....j'aimerai bien qu'il nous montre les chiffres en fonction de la taille de l'officine et en fonction de la localisation, le chiffre d'affaire du commerce a toujours augmenté le bénéfice global, je pense aussi, mais les petits commerces de proximité ont quand même disparus...
Ajouter un commentaire