Belgique : sanction des parents imposant un régime vegan à leurs enfants

L’Académie royale de médecine de Belgique juge le véganisme « inadapté et donc non recommandé » pour les enfants, les adolescents, les femmes enceintes et allaitantes.
Retirer la tutelle aux parents qui imposent un régime végétalien à leurs enfants serait une mesure défendue par Bernard Devos, délégué aux droits de l’enfant qui s’appuie sur l’avis rendu par l’Académie royale de médecine de Belgique alors que le nombre d’enfants gravement malades à cause d’un régime vegan serait en nette augmentation dans le pays.
Dans ce rapport, l’académie estime que « ce concept d’alimentation s’apparente à une forme de traitement qu’il n’est pas éthique d’imposer à des enfants ». « Il est non recommandé médicalement et même proscrit de soumettre un enfant, en particulier lors des périodes de croissance rapide, à un régime potentiellement déstabilisant », ajoute-t-elle. 
Les spécialistes mettent en avant chez les jeunes patients pris en charge médicalement des manques « de protéines de haute valeur biologique, de vitamine B12, de vitamine D, de calcium, de fer, de zinc, d’iode et de DHA ».
Pour éviter « les carences et des retards de croissance souvent irréversibles », « un suivi permanent des enfants » est nécessaire à travers des examens et des analyses de sang réguliers. Or pour les médecins, « il est anormal de devoir médicaliser un enfant né en bonne santé ». L’Académie évalue à 3% la proportion d’enfants belges soumis à un régime vegan.

Sources : Yahoo et 20 Minutes 20/05/2019
Commentaire
Debrie Marianne
18/09/2019
Je vous informe qu'un collectif de 115 médecins belges et étrangers ont publié une réponse à l'Académie Royale de Médecine de Belgique. Ils contestent l'interprétation des sources dont s'est inspirée l'académie. Vous trouverez le communiqué de presse, le rapport/analyse du collectif, une version courte destinée au grand public et la liste des signataires via ce lien : https://www.reponsearmb.com J’espère que vous voudrez bien diffuser cette information afin de contrebalancer l'avis de l'académie.
Ajouter un commentaire