Téléconsultations : des pratiques officinales qui font controverse

Aux Pieux (département de la Manche), la pharmacie des Caps propose depuis le 15 avril, dans ses nouveaux locaux, de la téléconsultation avec des spécialistes. Le patient se crée un compte, prend directement rendez-vous en ligne sur le site de Qare (start-up spécialisée dans la téléconsultation) parmi une trentaine de spécialistes à travers la France. Il se rend ensuite à la pharmacie des Caps où un local privé est mis à disposition pour la téléconsultation. Un pharmacien peut accompagner le patient s’il le souhaite « dans des démarches de diagnostic rapide ou sur demande du médecin », précise le quotidien La Presse de la Manche dans son article​. Le paiement s’effectue à l’avance par carte bancaire sur le site web. « L’objectif n’est pas de concurrencer nos médecins généralistes mais d’apporter une activité complémentaire, comme réduire les délais d’attente surtout avec les spécialistes. Ou en période estivale, quand les vacanciers n’ont pas de médecin dans la région », explique Hélène Tesson titulaire de la pharmacie. En théorie l’avenant 6 qui régit la téléconsultation ne prévoit pas de passer outre le médecin généraliste. Le patient doit être orienté par son médecin traitant, connaître le médecin consultant et avoir bénéficié d’une consultation physique au cours des 12 derniers mois. 
Néanmoins, des exceptions existent pour les patients n’ayant pas de médecin traitant ou s’il n’a pas pu les recevoir. Ces exceptions rendent donc possible des dispositifs comme celui des Pieux, « même s’il fait déjà enrager certains médecins sur les réseaux sociaux » peut-on lire dans le Généraliste qui conclut : « Le dispositif est pour l’instant en phase expérimentale mais si elle s’avère positive, l’officine pourrait acquérir des objets connectés pour développer cette pratique. La description du dispositif ne dit toutefois pas si une fois la consultation faite, le patient a possibilité d’aller chercher sa prescription dans une autre pharmacie … ».

Source : Le Généraliste 26/04/2019
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire