Prix des médicaments vendus sur Internet : baisse en vue ?

Après avoir accordé aux pharmaciens le droit de délivrer des médicaments prescrits sur ordonnance dans la cystite ou les angines, le gouvernement leur demande un effort en retour. Sur internet, la vente serait toujours réservée aux pharmaciens pour éviter la contrefaçon mais le Premier ministre Edouard Philippe attend des pharmaciens de la transparence sur les prix et une baisse du prix des médicaments vendus sur Internet. La première réunion de négociation a lieu ce mardi 16 avril au ministère de la Santé. Le gouvernement souhaiterait en particulier que les pharmaciens se regroupent pour faire baisser leurs prix des médicaments sans ordonnance et non remboursables sur Internet soit 1% des ventes de médicaments sans ordonnance. 
Pour Philippe Besset, président de la FSPF cette décision aura peu d'impact pour les Français : « Peut-être qu'il y aura quelques baisses de prix là-dessus, c'est toujours possible, mais de quelques centimes ». Avec un gain compensé par des frais de livraison, le client ne serait pas forcément gagnant.
Concernant la transparence sur les prix, les syndicats de pharmaciens pourraient mettre en place un site pour comparer les prix selon les pharmacies ou savoir si un médicament est bien en stock chez le pharmacien de quartier.

Source : France Info 16/03/2019
Commentaire
A.B
18/04/2019
Et qu’on ne vienne pas me dire qu’on défend la pharmacie de proximité. Les pharmaciens doivent se réveiller. Tout est fait pour garder le statuquo : Les pharmacies des galeries des grands CC , les discounters et internet pour un monopole de fait et les miettes pour la pharmacie de proximité. Protéger soi-disant la pharmacie de service est une supercherie flagrante.Tous ; état , syndicats , groupements veulent laisser certaines pharmacies continuer à dévorer d’autres .Et ce n’est pas Leclerc ou Carrefour qui sont dangereux, ce sont nos «  confrères «  .
maignan
16/04/2019
Il y a erreur d'interlocuteur, Monsieur le Premier Ministre. Ceux qui ont augmenté les prix sont les services de l'Etat, par les taux successifs de TVA, et les labos, qui ont lagement dépassé l'inflation.
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires