Federgy dit oui à la substitution pleine et entière des biosimilaires

Suite à la prise de position de certains génériqueurs en faveur des biosimilaires, Federgy souhaite relancer un message fort. Le syndicat revendique leur substitution pleine et entière et réclame la publication du décret d’application dans les meilleurs délais. 
Les médicaments biosimilaires dont le marché reste modeste existent déjà depuis une dizaine d’années. La substitution pourtant autorisée par les pharmaciens dans le cadre de la loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) pour 2014 n’a toujours pas eu de décret d’application. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a fixé début 2018 lors de l’établissement de la Stratégie nationale de santé 2018-2022 un objectif de 80 % de prescriptions de biosimilaires pour les classes de médicaments concernés à l’horizon 2022. Pour tenir cet objectif, les pharmaciens doivent pouvoir officiellement substituer comme cela a été le cas pour les génériques, véritable réussite avec un objectif national conventionnel de substitution de 90 %. Christian Grenier, président Federgy déclare : « Si la substitution est possible à l‘hôpital elle doit l’être aussi en ville, le pharmacien est capable de relever cette nouvelle mission qui est en congruence avec la vision du pharmacien de demain et les nouvelles activités qui lui seront confiées »

Source : Communiqué Federgy 12/04/2019
Commentaire
olivier G
18/04/2019
Et les avis des officinaux dans tout ça ? Pour ma part ça sera non !
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires