Coût des ruptures dans les officines : comment les éviter

Plus d’une demi-journée par semaine : c’est le temps estimé par 60 % des pharmaciens pour gérer les ruptures dans leur officine (étude publiée dans pharmaciens de France, février 2019). Cela représenterait 5 % de leur rémunération plus les coûts cachés correspondant au chiffre d’affaires lorsque le pharmacien n’est plus au comptoir et à la perte potentielle de clients qui ne reviennent plus car ils pensent que la rupture est de la responsabilité du pharmacien. Le service Vigirupture est le 1er site web collaboratif des pharmaciens pour répondre aux ruptures de médicaments. Lorsque le pharmacien est en rupture d’un médicament dans sa pharmacie il cherche le médicament dans son application Vigirupture. Son application lui indique alors les pharmacies qui en disposent. Les pharmacies environnantes sont géolocalisées avec la disponibilité du produit. Vigirupture est un service gratuit pour le pharmacien, réservé aux professionnels de santé et qui ne contient aucune information de prix. Sont exclus de la recherche certains produits sensibles comme les stupéfiants ou produits assimilés. Vigirupture permet de rechercher une référence précise (Prozac 20mg du laboratoire Lilly) ou d'élargir la recherche aux médicaments similaires (Fluoxétine 20mg …). A ce jour, 4700 pharmacies sont déjà connectées au service qui compte 4206 utilisateurs réguliers (89 % des pharmacies). 4392 médicaments différents sont recherchés correspondant à 101 112 dépannages effectifs.

Information et inscription sur le site www.vigirupture.fr
 
Lien vers l'observatoire des tensions des médicaments : cliquez-ici​

Source : Communiqué Offisanté 05/04/2019
Commentaire
YLM
10/04/2019
Lisez cela et vous comprendrez l'origine des quotas , pénuries etc: https://www.bastamag.net/webdocs/pharmapapers/ les multinationales mènent la danse , un slow bien rapproché avec les états , pendant ce temps les patients et nous tenons la chandelle et bien entendu nous payons les droits d'entrée et de sortie du bal maudit.
maignan jacques
09/04/2019
Il faudra bien attaquer un jour la cause originelle de ces ennuis: la Sécu, qui fonctionne toujours comme un système soviétique. On doit suivre le Plan, car c'est l'Offre qui est l'ennemie, n'est ce pas. Donc, avec l'ondam, les manipulations de marge, la propagande, etc, le "Gosplan" gère désormais notre vie professionnelle…..et on a les mêmes résultats que dans toutes les économies "socialistes" !! Pénurie diverse, et c'est la faute aux grrrros labos capitalistes.
ledoc84
09/04/2019
En fait , je cherche dans vigirupture une pharmacie proche , qui , elle , est plus dégourdie que moi pour trouver le produit manquant , et , donc : -1- je passe pour une grosse buse auprès de mon client qui se dit que son pharmacien est nul -2- je fais le boulot pour mon confrère qui va récupérer le client -3- je perds définitivement le client qui pense vraiment que je suis une grosse buse incapable de gérer son stock Dans tous les cas , merci , vigirupture !! De toutes façons cela ne résout pas le VRAI problème : Pourquoi de telles ruptures de stock ? Et surtout , en France , où le médicament est le moins cher du monde ; à , tiens , un début d'explication ?
MML
09/04/2019
C'est super, mais ce qui est embêtant, c'est que toutes les pharmacies ne disposent pas du système Vigirupture ou l'ont désinstallé car consomme beaucoup de bande passante et fait planter le système informatique...
Ajouter un commentaire
No images were found.

Articles similaires