Cdiscount se lance sur le marché de la complémentaire santé

Le site Cdiscount, filiale du groupe Casino, a annoncé mercredi 10 avril se lancer sur le marché de la santé, avec la commercialisation d'une offre de complémentaire santé en partenariat avec la Matmut. « Concrètement, trois formules proposées par la Mutuelle Ociane Matmut via son contrat Ociane Santé Évolution sont mises en avant dans le nouvel univers santé de Cdiscount » précise un communiqué conjoint des deux sociétés.
« Le partenariat entre Cdiscount et la Mutuelle Ociane Matmut, qui partagent notamment un ancrage historique fort dans la région bordelaise, vise, à horizon 2020, à développer une offre complémentaire santé spécifique Mutuelle Ociane Matmut – Cdiscount », est-il ajouté.
Cdiscount entend poursuivre par ce partenariat sa stratégie de développement de nouveaux services pour ses 22 millions de visiteurs uniques par mois et ses 9 millions de clients actifs.
La Mutuelle Ociane Matmut réalise déjà plus de 20% de ses ventes intégralement via internet, les formules +Essentiel+ comptant pour plus de 60% de ses ventes en ligne, selon le communiqué.
« Le lancement de Cdiscount Santé, soutenu par un premier partenariat inédit avec un acteur majeur de l'assurance, est une nouvelle étape forte dans notre stratégie de plateforme française de biens et de services » explique Emmanuel Grenier, PDG de Cdiscount.
« À ma connaissance, il n'y a pas de distributeur non apparenté au secteur de l'assurance qui se soit lancé sur le secteur de la complémentaire santé » a déclaré à l'AFP Mayeul de Roquemaurel, directeur de marché au sein du courtier SPVie Assurances, soulignant l’aspect singulier de cette opération.

Source : Challenges avec l’AFP 10/04/2019
Commentaire
Marchal Marie Odile
12/04/2019
Donc le marché des complémentaires santé reste rentable...... ça va être sympa quand ils pourront changer de mutuelle tous les mois ou presque.....vive les cartes avance-santé...
maignan jacques
11/04/2019
Faut-il que cela soit rentable, les complémentaires santé, pour que tout le monde vienne s'y gaver ! Les municipalités sont démarchées par "la mutuelle de la commune", maintenant ce sont les hypers, bref tout le monde ….sauf l'Assurance Maladie principale et obligatoire, qui ne doit pas savoir faire ça, sans doute. Et puis elle n'a pas besoin de trouver de nouvelles ressources, n'est ce pas, pour faire baisser les prélèvements sociaux…….
Ajouter un commentaire