Vers une certification régulière des professionnels de santé

L'Assemblée nationale a donné son feu vert dans la nuit de mardi à mercredi 20 mars au gouvernement pour prévoir par ordonnance une procédure de certification régulière des compétences et connaissances des médecins, infirmiers et encore pharmaciens. 
Bien que réticente au procédé des ordonnances, la majorité a voté cette habilitation dans le cadre de l'examen en première lecture du projet de loi santé. Le texte ne prévoyait initialement que la certification des médecins, mais un amendement gouvernemental l'a étendue aux chirurgiens-dentistes, sages-femmes, pharmaciens, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes et pédicures-podologues, des professions ayant « envie de s'engager » dans le processus selon la ministre Agnès Buzyn. 
La mesure est inspirée du rapport remis en novembre dernier par le professeur Serge Uzan, en réponse à une demande formulée en 2016 par l'Ordre des médecins. La « publicité » ou l'obligation de stages pourraient s’inscrire au programme des sanctions en cas de non-certification. La « concertation », qui n'a pas été « suffisante avec l'ensemble des parties prenantes », doit maintenant se poursuivre pour fixer la procédure de certification des professionnels de santé. L'ordonnance devra être prise dans un délai d'un an à compter de la publication de la loi santé et un projet de loi de ratification devra être déposé devant le Parlement dans les trois mois à compter de la publication de l'ordonnance.

Source : Challenges avec l’AFP 20/03/2019 
Commentaire
Bernard MONTREUIL
22/03/2019
Alors, extension à tous les "intervenants" en santé : thérapeutes et naturopathes divers et variés. Sinon ce sera la porte grande ouverte et un grand appel d'air vers ces exercices très "libéraux". Obliger à certification est trop lourd pour beaucoup, par contre renforcer les obligations de formation continue, c'est aller dans le bon sens.
ledoc84
21/03/2019
et encore une usine à gaz , une !! je pense qu'après dix ans d'études , on peut éviter la certification !! et les députés , les sénateurs (si jeunes!) ils l'ont leur certification !!
MAIGNAN
21/03/2019
Ce n'est pas ce genre de mesure qui va aider à dépanner avec des retraités la où sont les déserts. ("désolé, Mr le Maire, je n'ai pas la certification"). Les libéraux sont ils seuls concernés, ou bien tous les diplomés, quelque soit leur poste ? Et les ingénieurs, les profs, etc.. aussi ?
Ajouter un commentaire