Les tarifs des tire-laits électriques revus à la baisse

Selon le « Journal officiel » du 12 mars, des baisses du tarif de responsabilité et du prix limite de vente au public seront appliquées aux tire-laits et à leurs accessoires à compter du 25 mars.
Pour la location des tire-laits électriques réglables à dépression, le forfait de mise à disposition sera de 30 euros TTC (tarif et prix limite de vente) et le forfait de location hebdomadaire de 7,50 euros (tarif et prix limite de vente), contre 12,07 euros TTC auparavant (remboursement à 100 % du tarif de base le premier mois puis à 65 % les mois suivants).
Le prix de vente maximum hors taxes appliqué au distributeur revendant directement aux assurés sociaux le tire-lait sera de 800 euros HT.
Concernant les accessoires, le tarif d’un « kit téterelle, biberon, tube de raccordement » sera de 12 euros TTC avec un prix limite de vente de 20 euros TTC et de 22 euros et 37 euros respectivement pour un « kit 2 téterelles, biberon et tube de raccordement ».
Comment le CEPS explique -t-il cette politique ? En raison « de l’ancienneté importante de leur inscription sur la liste LPPR (a minima depuis 2003), du niveau élevé des montants remboursés par l’assurance-maladie (65,6 M d'euros en 2017), et de la croissance de cette dépense remboursée (+8,5 % entre 2016 et 2017, +24 % entre 2015 et 2017, +143,5 % entre 2010 et 2017), en lien avec la durée moyenne de location qui est passée de 13 semaines en 2013 à 16 semaines en 2017 ». De plus, parmi les tire-laits comparables disponibles à la location, aucun modèle n’est supérieur à l’autre indique encore le CEPS.

Source : JO 12/03/2019 
Commentaire
alindust
16/03/2019
ah que voilà un grand sujet de santé publique !
Ajouter un commentaire