Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Le Leem a présenté, mardi 19 février, un plan d’actions pour réduire les ruptures d’approvisionnement des médicaments les plus indispensables pour les patients. Ce plan d’actions s’inscrit dans la lignée des recommandations de la mission d’information du Sénat sur les pénuries de médicaments et de vaccins dont les conclusions ont été rendues le 2 octobre 2018. Elaboré avec les industriels du médicament, ce plan concerne l’ensemble des acteurs de la chaîne. Il se décline en 6 axes opérationnels : 
Définir les médicaments d’intérêt sanitaire et stratégique (MISS) pour lesquels des obligations de sécurisation sont renforcées ; Revoir les mécanismes d’appels d’offres hospitaliers pour les médicaments d’intérêt sanitaire et stratégique (MISS) et les conditions économiques d’exploitation en ville ; Favoriser la localisation en Europe des sites de production de matières premières actives et des médicaments d’intérêt sanitaire et stratégique ; Optimiser le partage d’informations entre les acteurs de la chaîne du médicament et avec les patients ; Adapter l’encadrement de la distribution en cas de tension ou rupture d’approvisionnement ; Renforcer le pilotage stratégique au niveau national et favoriser l’harmonisation des pratiques réglementaires au niveau européen.
« La question de la prévention des ruptures d’approvisionnement est un sujet absolument prioritaire qui relève de la responsabilité de nos entreprises mais également de l’ensemble des acteurs de la chaîne. Ce plan d’action a vocation à impliquer tous les acteurs de la chaîne du médicament », analyse Philippe Lamoureux, directeur général du Leem. « Nous avons le devoir de rassurer les patients et de tout mettre en œuvre pour que les médicaments soient accessibles dans les meilleurs délais » ajoute -t-il.

Source : Leem 19/02/2019
Commentaire
Cantin Fabienne
26/02/2019
Beaucoup de raisons annoncées mais les PRIX de plus en plus BAS des médicaments en France ne sont ils pas responsables de cette pénurie et de cette envie incontrolable de vendre à plus forte marge dans d'autres pays !!!!
YLM
21/02/2019
En fait la structure qui gère la résolution du problème des ruptures de spécialités émane des laboratoires pharmaceutiques, eux même responsables de ces ruptures : chercher l'erreur... Ce qui serait intéressant de connaitre à un instant T pour chaque pays européen (là cela serait du ressort de chaque état) ce sont les flux de demande pour une spécialité, les flux d'offre du laboratoire pour cette spécialité, la marge laboratoire pour cette spécialité dans chaque pays. En comparant il serait possible de tirer des conclusions sur la réalité de certaines ruptures et/ou pénurie...
Ajouter un commentaire