Epidémie de rougeole à Val Thorens

Dix-huit cas de rougeole ont été déclarés depuis la fin janvier dans la station de Val Thorens, (Savoie). Vendredi, l’Agence régionale de santé d’Auvergne-Rhône-Alpes  a mis en garde contre une augmentation des signalements depuis le début de l’année 2019.
Concernant les malades recensés à Val Thorens, « il s’agit majoritairement de jeunes adultes saisonniers résidant dans la station », a précisé l’ARS. La mairie des Belleville, commune où se situe la station de sports d’hiver, a publié un « avis de vigilance rougeole » et invité les résidents et les saisonniers à vérifier leur vaccination. En pleine vacances scolaires d’hiver, Val Thorens accueille de nombreux touristes, français et étrangers.
Selon France Bleu, un bébé atteint de rougeole était hospitalisé depuis lundi à Chambéry. Au 4 février 2019, en dehors du foyer épidémique de Val Thorens, l’ARS comptait douze autres cas en Auvergne-Rhône-Alpes. Huit cas avaient été recensés dans la région en 2016, contre 45 en 2017 et 84 en 2018. Dans son dernier bulletin épidémiologique, Santé publique France recensait plus de 2 900 cas déclarés en un an, dont trois mortels. Au niveau mondial, les cas de rougeole ont bondi de plus de 30% en 2017 par rapport à 2016 et causé la mort de 110 000 personnes, a rapporté en novembre l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui alerte sur la résurgence de cette maladie extrêmement contagieuse. La principale cause de cette flambée réside dans les lacunes de la couverture vaccinale. C'est dans les régions Amériques, Méditerranée orientale et en Europe que les hausses du nombre de cas ont été les plus fortes.

Sources : Le Monde 09/02/2019 et Doctissimo 10/02/2019
Commentaire
Soyez le premier à commenter cet article
Ajouter un commentaire